Angry Birds, Fruit Ninja et maintenant Monument Valley. Les adaptations au cinéma des jeux vidéo sortis sur mobile sont à la mode.

L’industrie cinématographique semble s’être trouvé une nouvelle passion : adapter en film des jeux vidéo dont le scénario n’est qu’un prétexte pour mettre en place un mode de jeu qui sera ensuite proposé aux joueurs. On a ainsi eu droit au film Angry Birds en 2016 (une suite est en préparation pour 2019) et il existe un projet autour de Fruit Ninja, dont la date de sortie n’est pas encore déterminée.

Point commun de ces deux titres ? Ce sont des jeux qui sont d’abord sortis sur mobile. Et c’est aussi cette particularité que partage l’élégant Monument Valley, un jeu de réflexion sur iOS et Android dans lequel un personnage doit être déplacé dans un environnement à la géométrie incohérente. Le titre, qui a été salué par la critique et le public, a eu droit à une suite indirecte en 2017.

monument-valley-2
Une scène du jeu Monument Valley 2.

Monument Valley bientôt au cinéma

Figurez que des plans ont été lancés pour porter Monument Valley sur grand écran. Le site Deadline raconte que le studio Paramount Pictures (qui est par ailleurs engagé dans une adaptation de… Sonic) est en contact avec Patrick Osborne pour lui confier les rênes du projet. Patrick Osborne est un cinéaste méconnu : il a officié en tant que directeur de l’animation sur des métrages comme Ralph 2.0.

L’intéressé a en tout cas accepté l’offre : « J’ai le privilège de prendre les rênes du royaume mystérieux d’Ida, de jouer dans son monde d’architecture impossible où voir les choses différemment est au cœur de tout. Je suis ravi d’apporter ce monde unique sur grand écran avec les talentueux conteurs de Paramount », a-t-il déclaré dans une réaction obtenue par nos confrères.

Le projet sera un mélange entre des prises de vue réelles et des effets spéciaux, ce qui est nécessaire pour retranscrire le monde de Monument Valley : en effet, le jeu rappelle l’œuvre de Maurits Cornelis Escher, un artiste néerlandais connu pour ses constructions impossibles. Pour représenter des structures en mouvement, de la fausse géométrie ou des labyrinthes absurdes, les trucages seront indispensables.

Partager sur les réseaux sociaux