Via son compte Twitter, le producteur Mark Darrah s'est livré sans détour sur l'échec de Mass Effect: Andromeda.

BioWare, qui joue tout ou partie de son avenir sur Anthem, n’a toujours pas digéré la fracture Mass Effect : Andromeda, RPG de science-fiction aussi attendu que décevant. Si le studio assume le lancement raté et paralysé par des problèmes techniques, Mark Darrah, producteur, a évoqué une autre raison se cachant derrière l’échec : le calendrier.

Pour l’intéressé, qui s’est exprimé en toute transparence dans une série de tweets, Mass Effect : Andromeda a souffert de la concurrence, alimentée par des jeux comme Nioh, Horizon : Zero Dawn, NieR : Automata ou encore The Legend of Zelda : Breath of the Wild. L’excuse n’aurait sans pas été avancée, si le blockbuster édité par Electronic Arts avait été une réussite.

L’impact du calendrier

La communication de Mark Darrah apparaît très étrange. Au-delà du timing prouvant que Mass Effect : Andromeda demeure encore aujourd’hui un boulet traîné par BioWare, le producteur navigue en eaux troubles. D’un côté, il affirme que le RPG est loin d’être un jeu parfait. De l’autre, il le dédouane en se réfugiant derrière l’excellence de la concurrence. « Il s’agit de lancer le meilleur jeu possible. MEA a beaucoup de problèmes et il a été torpillé par des jeux bien meilleurs », résume-t-il, sous-entendant que la presse aurait peut-être été plus clémente à un moment plus calme.

Il explique que « MEA est un jeu profondément imparfait. Surtout au lancement. Mais l’environnement médiatique était chargé. Nier, Nioh, Horizon et Zelda sont sortis dans la même fenêtre de lancement que MEA. Ils faisaient tous mieux que MEA (une fois encore, un jeu imparfait). Du coup, les productions les plus décentes sont pointées du doigt face à celles qui leurs sont supérieures. Est-ce qu’un lancement à un autre moment aurait transformé la note de 72 % en 90 % [sur Metacritic] ? Non. Mais en 77/78 % ? Peut-être. Est-ce que cela a un impact sur les ventes ? Oui, certaines. » 

Pour Mark Darrah, ce hasard du calendrier est une donnée incontrôlable. Parfois, on gagne (ce fut le cas pour Dragon Age Inquisition en 2014), parfois non. Et BioWare peut se dire qu’il est maudit : son Anthem sera disponible le même jour que Days Gone et Metro Exodus, deux jeux potentiellement excellents.

Partager sur les réseaux sociaux