Découvrez chaque semaine un jeu de société que nous avons sélectionné pour vous (avec amour et passion). Cette semaine, c'est Dream Home qui est à l'honneur.

Et si vous pouviez aménager la maison de vos rêves ? De grandes chambres, une salle de bain luxueuse, un séjour avec piano… À vous de faire au mieux, et surtout mieux que vos voisins, dans Dream Home, notre jeu de la semaine.

Chaque joueur commence la partie avec son plateau maison complétement vide. Mais on y voit déjà les emplacements pour les pièces à venir : cinq au premier étage, cinq au second, et deux au sous-sol. Soit un total de douze emplacements, autant que de tours dans la partie.

Dream Home

En commençant par le premier joueur, chacun choisit une colonne du plateau central et prend les deux cartes correspondantes : une pièce et une ressource. Il est également possible de prendre uniquement une pièce, mais de devenir ainsi premier joueur pour le tour suivant.

Les cartes pièces sont placées dans la maison selon certaines contraintes, pas très difficiles à respecter en début de partie, puis de plus en plus, surtout si on espère marquer quelques points de victoire. Il est ainsi interdit de placer une pièce au-dessus d’un emplacement vide. De dépasser la limite de taille pour chaque type de pièce (quatre pour une chambre par exemple). Et ainsi de suite.

Il existe des pièces normales représentant les pièces principales de votre maison (chambre, cuisine, salle de bain, etc.) et des pièces uniques avec des règles et des conditions spécifiques (le sauna par exemple).

Les cartes ressources sont de divers types. Il peut s’agir d’assistants qui nous aident à améliorer notre score en fin de partie, d’outils qui facilitent la pose des pièces en cours de partie, ou de décors qui embellissent nos pièces pour marquer d’avantage de points.

Dream Home

La partie prend fin après le douzième tour, idéalement quand les maisons sont entièrement aménagées, mais ce n’est pas toujours possible. Chacun additionne alors ses points en fonction des pièces construites, des décors ajoutés, du côté pratique de la maison (disposer d’une salle de bains à chaque étage par exemple) et de l’état du toit (c’est mieux s’il est complet et de la même couleur). Et le plus gros score l’emporte.

Pourquoi c’est bien

L’illustration de couverture annonce la couleur : Dream Home est le jeu familial par excellence. Le matériel est irréprochable, le thème parle à tout le monde, les règles sont simples et on ne se prend pas la tête en jouant.

D’aucun pourrait d’ailleurs reprocher un thème et des illustrations un peu niais. Et pourtant ça change des vikings, zombies et autres ambiances testostéronées qu’on retrouve un peu trop souvent. Nous on aime bien en tout cas. C’est mignon comme tout.

Dream Home

Mais ne nous y trompons pas, le jeu n’est pas exempt de stratégie et surtout de coups bas. Il faut bien faire attention aux aménagements de vos adversaires et ne pas hésiter à leur piquer sous le nez la pièce tant convoitée. Être premier joueur est également un élément tactique important qu’il ne faut pas négliger, d’autant plus que la fin de partie approche.

C’est mignon comme tout

La boîte de base permettra déjà de vous amuser un bon nombre de parties, grâce à la sortie aléatoire des cartes. Mais l’extension 156 Sunny Street apporte son lot de nouveautés pour un renouvellement encore plus conséquent : de nouvelles pièces, des amis s’invitant chez vous, des objectifs secrets, la possibilité de jouer à six et même un mode solitaire.

Dream Home

Bref, Dream Home est un joli et bon jeu, avec un matériel très agréable à manipuler. À pratiquer aussi bien en famille qu’entre amis, avec une composante stratégique certes légère, mais néanmoins présente. Et sans prise de tête. Peut-être le jeu vous donnera-t-il même un aussi gros sourire que ses personnages !

  • Dream Home est un jeu de Klemens Kalicki
  • Illustré par Bartłomiej Kordowski
  • Édité par Rebel
  • Pour 2 à 4 joueurs à partir de 7 ans
  • Pour des parties d’environ 30 minutes
  • Au prix de 26,90 € chez Philibert

Les liens de cet article sont affiliés : si vous trouvez votre bonheur grâce à nous, nous touchons une petite commission. On vous explique tout ici.

Partager sur les réseaux sociaux