En fin d'année aura lieu la coupe du monde Overwatch. Si la liste des joueurs français n'est pas encore connue, on sait désormais qui figure dans le staff qui encadre l'équipe nationale.

Les choses se précisent pour la coupe du monde 2018. Non, nous ne parlons pas de celle que va jouer Didier Deschamps avec ses vingt-trois joueurs pendant l’été, mais de la compétition qui opposera les meilleurs joueurs du monde à Overwatch, à la fin de l’année. En effet, on connait depuis le 31 mai le nom des personnes composant le staff technique qui encadrera l’équipe de France d’Overwatch pour le tournoi.

Ils sont trois : Philippe Rivain, Julien Ducros et Mathias Szanto.

Si vous suivez l’actualité  de ce jeu de tir à la première personne avec assiduité, vous savez sans doute de qui il s’agit. Pour les autres, il faut savoir que Philippe Rivain, alias Lanf3ust, et Mathias Szanto, aka Troma, ont été impliqués dans l’encadrement et la gestion de l’équipe professionnelle Rogue, composée exclusivement de Français et qui a été choisie pour participer à la coupe du monde 2017.

rogue-overwatch-esport-troma-knoxxx
Troma, à gauche, est de nouveau membre du comité de sélection. À droite, KnOxXx, joueur de l’équipe de France en 2017.

Lanf3ust a ainsi entraîné et managé Rogue, tandis que Troma s’occupait de la partie communication et animation de la communauté. Nous l‘avions d’ailleurs rencontré l’an passé avec Jean-Louis Boyer, dit KnOxXx, lorsqu’il était chez Rogue et portait les couleurs la France dans le tournoi, avec ses cinq partenaires. Cette année, Lanf3ust se limitera au management général dans ce comité de sélection, tandis que Troma reprend son rôle d’animateur de la communauté.

Quant à Julien Ducros, surnommé daemoN, il s’occupera de l’entraînement. C’est un poste qu’il connait bien, car il est l’entraîneur-adjoint de l’équipe américaine des Los Angeles Valiant, qui est l’une des douze équipes évoluant dans l’Overwatch League, l’équivalent de la Ligue 1 au football, et dont les performances lui permettent d’occuper le haut du tableau assez fréquemment.

Le choix de ces trois personnes, qui forment le comité de sélection chargé de former une équipe de France d’ici le 5 juillet 2018 au plus tard, s’est déroulé comme suit : Blizzard a sélectionné le manager (Lanf3ust) ; ensuite, les 150 meilleurs joueurs français ont voté pour l’entraîneur (daemoN) ; enfin, toute la scène française d’Overwatch a pu se prononcer sur le responsable communautaire (Troma).

avecle6-rogue-overwatch
Crédits : Benjamin Martinet / Webedia

Qui pour l’équipe de France ?

Maintenant, la prochaine étape consiste à constituer l’équipe de France, en sélectionnant les joueurs et les joueuses qui devront représenter l’Hexagone et, si possible, se qualifier pour la phase finale, prévue en novembre.

Pour l’heure, on ne sait pas si le comité songe à rappeler tout ou partie de l’équipe de France précédente : actuellement, trois des six joueurs évoluent dans l’Overwatch League, et deux autres se trouvent dans des équipes de l’Overwatch Contenders, qui est la Ligue 2 du jeu. S’ils avaient l’habitude de jouer et de s’entraîner ensemble du fait de l’existence de Rogue, chacun poursuit désormais une carrière solitaire.

La phase finale verra s’opposer huit équipes. Les nations suivantes sont en lice : Australie, Autriche, Brésil, Canada, Chine, Taïwan, Danemark, Finlande, Allemagne, Hong Kong, Italie, Japon, pays-Bas, Norvège, Pologne, Russie, Espagne, Suède, Suisse, Corée du Sud, Thaïlande, Royaume-Uni, États-Unis et… France.

En 2017, l’équipe avait fini quatrième du tournoi, en s’inclinant en demi-finale contre la Corée du Sud, qui a gagné la compétition, mais aussi contre la Suède pour le match de la troisième place.

Partager sur les réseaux sociaux