Grand Theft Auto V (GTA V) est sorti en automne 2013. Depuis, ses chiffres de ventes et bénéfices n'ont eu de cesse de grimper au fil des années, faisant de lui l'un des jeux vidéo les plus rentables de l'industrie.

En 2009 et 2015, Avatar de James Cameron et l’épisode VII de Star Wars généraient respectivement entre 2 milliards et 2,8 milliards de dollars de recettes à leurs sociétés de production. C’est moins de la moitié que ce que Grand Theft Auto V a pu rapporter à Rockstar Games, développeur du jeu, en l’espace de 4 ans et demi.

S’il ne détrône ni Tetris ni Minecraft dans le classement général des jeux vidéo les plus vendus de l’histoire en terme d’unités écoulées — bien qu’il se place premier sur PS3 et PS4GTA V est le produit culturel le plus rentable de l’histoire avec près de 6 milliards de dollars de chiffre d’affaires, a rapporté le site d’info financière Marketwatch.

Artwork officiel de Grand Theft Auto V

En février 2018 était annoncé un chiffre avoisinant les 90 millions de ventes dans le monde toutes consoles confondues, avec une augmentation de 15 millions en une seule année. En comparaison, GTA IV s’est vendu à 25 millions d’exemplaires en 2008. Ceci pose la question de la longévité économique des produits culturels.

Interrogé par MarketWatch, l’analyste KeyBank Evan Wingren avance que « les jeux vidéo sont un bien meilleur business que le cinéma […] Les jeux ont, en général, le privilège de disposer de contenu interactif […] ce qui leur permet d’ajuster leurs standards de jeu qui bénéficieront aux joueurs et à l’entreprise. »

De quoi challenger les futures sorties de la société, en particulier le très attendu Red Dead Redemption 2 qui sortira le 26 octobre 2018 sur PS4 et Xbox One.

Partager sur les réseaux sociaux