Nombreux sont ceux qui attendaient un développement sur la mystérieuse organisation que Gabriel Reyes, alias Faucheur, dirigeait dans l’ombre de Jack Morrison, le commandant d’Overwatch. « Représailles », titre donné à l’évènement saisonnier, promet d’être riche en révélations.

Mise à jour du 9 avril 2018 : Le début de l’événement étant imminent, quatre skins ont été révélés par Blizzard, dont ceux de Mei, Hanzo, Sombra et Doomfist.

Article original : « Nous espérons que vous êtes prêts à faire face à d’éventuelles représailles », annonçait Jeff Kaplan, créateur d’Overwatch, dans une vidéo relative aux Archives du jeu. Après des semaines de teasing, Blizzard dévoile enfin l’événement qui viendra rythmer les serveurs du jeu du 10 au 30 avril 2018.

Blackwatch au centre de l’attention

Dans l’univers du jeu, nous savons peu de choses sur Blackwatch sinon que son existence était gardée secrète : elle exécutait les missions dont Overwatch ne pouvait décemment pas se charger. L’organisation, menée par le commandant Gabriel Reyes qui fut écarté du commandement d’Overwatch au profit de Jack Morrison, s’est progressivement érigée contre Overwatch jusqu’à mener à l’explosion des quartiers généraux de Zurich.

L’histoire se situe huit ans avant les évènements présents, dans un contexte où la Griffe multiplie les attaques à l’encontre d’Overwatch dont une à Oslo a coûté la vie à de nombreux agents. On peut voir ce moment relaté dans le comic éponyme — ayant précédé la sortie du trailer — où Gérard Lacroix, le mari de Fatale, est entrevu. Blackwatch partira donc à Venise à la poursuite d’Antonio Bartalotti, membre influent de la Griffe.

« Revivez la mission Blackwatch qui a tout changé »

L’événement sera l’occasion d’explorer plus en détail à la fois le fonctionnement de l’organisation mais aussi les membres qui la composent, dont Genji Shimada, Jesse McCree, Moira O’Deorain et Gabriel Reyes. Peut-être en apprendrons-nous plus sur le basculement décisif de Gabriel, le rôle précis de Moira dans cette affaire ou même de quelle manière McCree a perdu son bras gauche. En tout cas le trailer laisse planer cette phrase prometteuse : « Revivez la mission Blackwatch qui a tout changé ».

Pour les nostalgiques ou celles et ceux n’ayant pas eu la chance de tester l’évènement Insurrection, sachez qu’il reviendra avec ses deux modes de jeu (PvE et PvP). Vous pourrez ainsi incarner Ange, Torbjörn, Reinhardt et Tracer dans le dédale des rues de King’s Row contre une armée d’omniaques sanguinaires.

Comme l’a expliqué Jeff Kaplan, Insurrection et Représailles font en vérité partie d’un événement global appelé les Archives d’Overwatch : « L’idée c’est qu’il y a eu de grands moments dans l’histoire d’Overwatch. En ouvrant les archives, vous pouvez les revivre. L’insurrection était un de ces évènements ».

Nouvelle map, nouveaux skins

Sur la map « Rialto », l’action se déroulera à Venise où l’on a pu observer de nombreux ponts, balcons et hauteurs ce qui réserve un gameplay intéressant. A priori, l’événement en PvE se déroula de nuit face à des ennemis variés tels que des snipers et des assassins, dont certains semblent utiliser les mêmes techniques de voie des ombres que Faucheur. Un mode de jour PvP type escort sera également disponible.

Concernant le contenu des coffres, rassurez-vous : en plus des items et skins inédits à Représailles, les items de l’évènement Insurrection seront à nouveau disponibles. Huit skins légendaires attendent les joueurs pour ce nouvel évènement ; on a pu apercevoir celui de Moira mais Jeff Kaplan a aussi annoncé un skin « soldier 24 » pour Faucheur.

Le papa d’Overwatch, comme il aime s’appeler, a fait allusion à un nouveau skin pour « votre frère Shimada favori ». Connaissant l’humour de Jeff Kaplan, il pourrait autant s’agir d’Hanzo, le bouc émissaire d’Overwatch, que de son cadet Genji.

Plus que cinq jours avant de découvrir tout ce que nous cache Représailles. 

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !