À l'occasion de la Game Developers Conference à San Francisco, Atari a choisi de dévoiler sa nouvelle bête, l'Ataribox, fraîchement renommée Atari VCS. Au risque de décevoir les aficionados de l'éditeur vidéoludique, cette appellation semble être la seule véritable information à retenir.

Chaque année, la Game Developer Conference (ou GDC, pour les connaisseurs), rassemble le gratin de l’industrie vidéoludique pendant cinq jours à San Francisco. Cela va sans dire, l’évènement, réservé aux professionnels, est à coup sûr le théâtre de grandes annonces et l’édition 2018 n’a pas dérogé à la règle. Preuve en est, Atari en a profité pour lever le voile sur sa prochaine console, l’Ataribox, annoncée en juin 2017.

Et pour mieux surfer sur la vague du rétrogaming, l’éditeur a rebaptisé la bête, qu’il faut désormais nommer Atari VCS. Un clin d’oeil appuyé aux nostalgeeks qui ont connu les joies de l’Atari VCS originale dans les seventies.

Rien de nouveau sous le soleil

Hormis cette nouvelle appellation, la machine n’a pas vraiment fait peau neuve depuis les premiers clichés partagés en juillet dernier. Elle s’inspire toujours autant des lignes légendaires de l’Atari 2600. À noter qu’elle sera visiblement proposée avec une manette « à l’ancienne » mais aussi une plus contemporaine, avec le dessein évident de faire le pont entre différentes générations de joueurs.

La manette « classique  » de la console. Crédits : Atari.

« L’Atari VCS (pour Video Computer System) permettra bien sûr de jouer aux jeux rétro de la marque mais, bien plus qu’une boîte rétro, il s’agit avant tout d’un nouveau système d’interaction aux téléviseurs de salon d’aujourd’hui, tout comme l’était le système vidéo d’origine Atari 2600 il y a plus de 40 ans » a déclaré le constructeur dans un communiqué un peu chiche en nouvelles données.

Des reports inquiétants

Il faut dire que le lancement de cette nouvelle console n’a rien d’une sinécure pour Atari. Les précommandes auraient du êtres ouvertes à partir du 14 décembre mais elles ont finalement été repoussées. Si la firme n’est pas toujours pas en mesure d’annoncer une date officielle de lancement, elle promet d’être apte à nous en dire plus au mois d’avril 2018.

Autrement, pour les plus impatients, il est possible de s’inscrire sur une liste d’attente. En dépit de tous ces bouleversements de calendrier, Atari se veut rassurant envers ses fans, et assure que le report du lancement était capital pour peaufiner la console et répondre aux attentes d’un public très exigeant. Il faut dire que les consommateurs sont désormais habitués au meilleur du rétrogaming grâce à Nintendo,

La box Atari, désormais nommé Atari VCS. Crédit : Atari.

Pour le moment, aucune information n’a filtré sur l’aspect le plus important pour les joueurs, à savoir le catalogue de la console. Une impasse d’autant plus étrange, puisque la pérennité de la machine est liée avec la variété et le nombre des titres qu’elle proposera. Après tout, les férus d’Atari ont peut-être raison de s’inquiéter.

Partager sur les réseaux sociaux