Selon un sondage, beaucoup de joueurs européens apprécient les oldies. On comprend mieux pourquoi il y a tant de portages, de remakes et de consoles mini rétro.

On entend souvent les gens se plaindre des remakes, des portages et autres manières de recycler des jeux vidéo. Mais, n’en déplaise aux intéressés, la moitié des joueurs européens apprécie les oldies. C’est ce qui ressort d’un sondage réalisé par l’ISFE et GameTrack et commandé par GamesIndustry. L’échantillon se compose de personnes vivant au Royaume-Uni, en France, en Espagne ou en Allemagne. Les résultats, plutôt positifs, viennent appuyer le succès des consoles comme la NES Classic Mini ou la SNES Classic Mini voire la popularité d’une compilation comme Crash Bandicoot N. Sane Trilogy. La qualité de ces produits ne fait pas tout.

Les gens aiment les oldies

Il y a donc une certaine appétence des joueurs pour les produits du passé. Et l’étude précise d’ailleurs que 41 % des interrogés sont enclins à jouer à des vieux titres qu’ils auraient loupés (coucou les portages). Toutefois, cela ne veut pas dire que l’adage c’était mieux avant fait foi. Bien au contraire : seuls 22 % des gens estiment que les classiques valent mieux que les productions modernes. Et 45 % d’entre eux pensent que des graphismes réalistes tiennent une part importante d’un grand jeu.

En s’intéressant plus particulièrement aux adeptes du rétrogaming, les chiffres sont plus conséquents : motivés en grande partie par la nostalgie (49 %), 66 % de ces joueurs adorent rejouer à des oldies bien qu’ils soient 38 % à penser que l’expérience était mieux dans leurs souvenirs. En toute logique, 41 % de cette frange de la population préfèrent les productions d’antan que celles d’aujourd’hui.

Finalement, on comprend mieux le phénomène de la nostalgiemania s’appuyant sur la propension des éditeurs à ressortir du placard des jeux et des consoles. Il y a bien un public pour ça. Et plus grand qu’on pourrait le croire.

Partager sur les réseaux sociaux