Alors que le film Solo : A Star Wars Story doit sortir fin mai, Disney et Lucasfilm ont donné un coup d'accélérateur à sa promotion, avec la sortie, début février, d'un trailer et de quelques posters. Problème, ces affiches sont très ressemblantes à des pochettes inventées par un designer français quelques années plus tôt.

Le moins que l’on puisse dire, la production de Solo : A Star Wars Story est loin d’avoir été un long fleuve tranquille. Entre le changement de réalisateur en plein tournage et les rumeurs sur le niveau de jeu de l’acteur principal, qui aurait nécessité l’embauche d’un coach après quelques semaines de prises de vue pour l’aider à trouver le ton juste avec l’iconique personnage, la gestation du film a été délicate.

Alors que le long métrage doit normalement sortir le 23 mai 2018 en France, on aurait pu penser que tous ces soucis appartenaient au passé.

Après un long silence, qui laissait craindre un report du projet en fin d’année afin de procéder à quelques reshoots, Disney, la maison-mère de Lucasfilm, a même commencé à mettre en branle sa puissance médiatique pour faire la promotion du deuxième film dérivé de Star Wars. Ainsi, dé« but février, une première bande-annonce a été mise en ligne, ainsi que quelques posters.

Sauf que patatras ! Un mois après la divulgation de ces posters, un artiste français, Hachim Bahous, s’est manifesté sur les réseaux sociaux pour faire remarquer que le design de ces affiches ressemble quand même étrangement à des pochettes qu’il a réalisées deux ans auparavant pour Sony, dans le cadre d’une compilation sur plusieurs genres musicaux (funk, jazz, électro-funk, soul, etc).

« Je suis flatté que la qualité de mon travail soit reconnue, mais c’est quand même de la contrefaçon pure et simple, on ne m’a pas demandé mon autorisation, je souhaite être crédité et rémunéré pour ce travail que j’ai effectué pour Sony ! », écrit-il sur Facebook, en expliquant avoir designé ces pochettes en 2015 et en alertant au passage ses collègues et son chef de projet de l’époque.

L’antériorité de ces pochettes est assez facile à constater : le label Legacy Recordings, une filiale de Sony Music Entertainment, les présentait le lundi 13 juillet 2015 sur son site officiel. Outre les styles musicaux mentionnés ci-dessus, on retrouve aussi le disco, le hip hop de la east coast et de la west coast, le R’n’B, le nu soul, le new jack swing. Sans parler des nombreux articles parus à l’époque.

La ressemblance entre les affiches de Star Wars et les pochettes est assez frappante : même fond légèrement jauni avec un léger vieillissement sur le contour, même écriture en majuscule avec à chaque fois un personnage incrusté à l’intérieur, même code couleur, même resserrage des lettres… Même la police d’écriture semble la même ou, en tout cas, elle est très proche de celle utilisée pour le premier projet.

Des affiches qui mêlent une touche occidentale classique à des éléments modernes de design

Lorsque le site officiel de Star Wars a présenté ces posters, aucune indication sur le ou les personnes ayant travaillé dessus n’a été donnée par le studio.

Lucasfilm s’est contenté de les présenter en ces termes : «  ces nouvelles affiches mêlent une touche occidentale classique à des éléments modernes de design, pour des images amusantes et audacieuses. Des personnages magnifiquement peints et des noms stylisés aux couleurs puissantes et à la toile patinée, ils capturent parfaitement le look et le ressenti de ce que nous avons vu du film jusqu’à présent ».

Selon le site IMP Awards, c’est la société BLT Communications, LLC qui a produit ces posters. Le site de l’agence ne mentionne pas (encore ?) Solo : A Star Wars Story parmi les films sur lesquels elle a travaillé, néanmoins elle semble avoir l’habitude de travailler avec Disney et Lucasfilm, en témoigne les réalisations faites pour Star Wars : The Force Awakens et Rogue One : A Star Wars Story.

Plus généralement, l’agence a de toute évidence l’habitude d’être appelée pour créer des visuels sur des gros projets.

Depuis la publication du message, le 2 mars, de Hachim Bahous, aucune autre publication de l’intéressé n’est à signaler. Disney, Lucasfilm ou BLT n’ont pas non plus communiqué publiquement sur ce sujet. Le temps de mettre les choses au clair en coulisses et de trouver une manière de sortir par le haut de toute cette histoire ?

À lire sur Numerama : Solo  : tout ce que l’on sait du spin-off Star Wars sur la jeunesse du contrebandier

Partager sur les réseaux sociaux