Les 100 millions d'euros investis par Orange pour les contenus débouchent sur un premier projet : « Le Nom de la Rose ». Une mini-série qui associe la Rai italienne, la Tele München allemande et Orange Content pour la France.

En juillet dernier, Stéphane Richard annonçait un investissement de 100 millions d’euros pendant cinq ans dans les contenus, et tout particulièrement les séries télé. Le PDG du groupe Orange donnait alors les moyens au duo Orange Studio et OCS de développer une politique de contenus originaux ambitieuse.

Une mini-série européenne

Aujourd’hui, Orange Content, l’entité rattachée à M. Richard qui va chapeauter la collaboration entre les studios et OCS, a annoncé sa première création à venir : Le Nom de la Rose.

Inspirée du roman éponyme d’Umberto Eco, cette mini-série dramatique sera réalisée grâce à un consortium européen rejoint par Orange. En participant à la production de la série, Orange Studio s’assure des droits exclusifs pour la France, une stratégie qui à terme, viendra enrichir la position d’OCS sur le marché des contenus.

OCS, le bouquet télé d’Orange devenue offre SVoD et télé, obtient ainsi l’exclusivité pour cette série d’envergure qu’elle compte, selon Orange, proposer à ses abonnés en 2019.

Quant à la série, elle sera réalisée par Giacomo Battiato, réalisateur talentueux et très présent au petit écran italien. Derrière la production du Nom de la Rose on retrouve par ailleurs la télé italienne avec la participation de la Rai, mais également de Tele München (Allemagne) et Wild Bunch TV (France) pour la distribution.

Au casting, Orange annonce la présence de John Turturro, vu dans The Night Of de HBO. L’acteur incarnera Guillaume de Baskerville, un moine du XIVe siècle obnubilé par la découverte de la personne se cachant derrière une série de meurtres. Notons qu’Eco lui-même a participé à l’écriture des premiers épisodes du show avant sa disparition en février 2016.

Partager sur les réseaux sociaux