Ils sont inégalement bons, voire plutôt mauvais. Mais réconfortants, délicieux. Ce sont les films et shows que l'on regarde à Noël.

Les téléfilms de Noël : des navets oui, mais saveur cannelle

Il existe, quelque part sur terre, une machine automatique qui réalise des téléfilms de Noël. Elle comprend peu de paramètres et demande assez peu de calculs. À la fin, elle jette de la neige sur un jeune couple improbable — pourtant, tout semblait les séparer — et fait chanter des morveux.

« A Christmas Prince » : une leçon de journalisme par Netflix

Car oui, cela commence toujours par un(e) jeune (femme/homme) pas très heureux dans sa vie à cause de, au choix, sa carrière envahissante, son deuil, sa solitude ou même sa pauvreté, mais que le miracle de Noël (des gâteaux à la cannelle et une luge) remet sur le droit chemin : le couple monogame hétérosexuel. La magie de Noël est entretenue par ces films non seulement adorablement niais, mais également particulièrement mal interprétés et écrits avec les pieds.

  1. A Christmas Prince : absolument terrifiant et incohérent, A Christmas Prince a trouvé une place particulière dans notre cœur pour son avalanche de conventions, ses dialogues consternants et ses situations improbables. Exemple : elle utilise son smartphone pour recevoir un appel, mais ne retrouve pas son chemin, cinq minutes plus tard, seule dans les bois où elle est allée. Nous avons crié « ET GOOGLE MAPS ? ?  ». Une belle réussite servie par Netflix. Have to find out ! !
  2. Noël à Snow Falls : pas mieux que le précédent, Noël à Snow Falls c’est une jeune femme dont, à l’évidence, le scénariste préférerait qu’elle se la ferme un peu et ponde des gosses comme tout le monde. Vivant une vie de « débauche » — elle fait littéralement des saltos arrière pour aider des enfants pauvres — la jeune femme sera remise sur le droit chemin par un voyage dans une petite ville blanche qui vote Trump. Là, elle retrouvera les bonnes valeurs bien de chez nous : des morveux braillards, des voisins envahissants et des hommes endeuillés. Encore un chef-d’œuvre de Netflix.

Les projets de Noël des célébrités, un genre en soi

All I want for Christmas is… Mariah Carey, George Lucas et Bill Murray ? C’est possible puisque ces trois légendes ont réalisé des beaux projets spéciaux pour Noël. Le plus détesté d’entre tous est bien entendu le Star Wars édition Noël (spécial pigeons), le plus élégant est tout aussi logiquement celui de Murray. Pour le plus kitsch, on vous laisse deviner.

La Menace Fantôme ? Du pipi de chat face à ce cirque.
  1. Mariah Carey présente Mon plus beau cadeau de Noël  : Cette année, Mimi a offert (vendu) à Amazon un film d’animation sur les thèmes les plus Carey qui sont : Noël et les petits chiots. Réalisé par Universal, ce n’est ni le scénario ni la réalisation qui retient notre attention, mais les trois chansons, indiscutablement cultes, de Mariah qui rythment le petit film. Pour ce qui est du synopsis : « La jeune Mariah rêve pour Noël d’avoir un chien appelé « Princesse » rencontré dans une animalerie. Son rêve devient pratiquement réalité quand elle doit s’occuper du chien de son oncle qui s’avère extrêmement filou !  » À retrouver sur Amazon Prime Vidéo.
  2. Mariah Carey Merriest Christmas  : en 2015, c’était pour Netflix que Mimi offrait ses services de papesse de l’esprit de Noël. Moins plombant que son dessin animé, son  show relativement court est plus agréable et compte quelques belles prestations de chansons que nous ne présentons plus. Sur Netflix.
  3. A Very Murray Christmas  : impertinente, drôle et élégante, cette fausse émission de variétés de Noël servi par Murray et Sofia Coppola est loin d’être écœurante. Plutôt fine et très satyrique, elle fera rire ceux qui connaissent la passion américaine pour les émissions spéciales de Noël des grands networks. Sur Netflix.
  4. Star Wars Holiday Special  : même George Lucas est d’accord, c’est le pire Star Wars que l’on puisse imaginer. Disney aura beau faire de mauvaises suites, aucune ne battra la médiocrité de cette histoire de Noël en compagnie de la famille de Chewbacca. Lucas a interdit la distribution et la diffusion du téléfilm après l’avoir vu. De fait, seul YouTube vous donnera accès à cette merveille du mauvais goût.

Les épisodes de Noël, de vraies bonnes surprises

Vous êtes déjà proches de l’indigestion ? Ne crachez pas ces marrons glacés et enchaînons avec les épisodes de Noël. Promis, certains sont divins.

Master of None, « Thanksgiving », un épisode magnifique qui mérite son Emmy.
  1. Bojack Horseman Christmas Special  : Mise en abyme : BoJack est la star d’une comédie satirique de Netflix dans laquelle il est la star d’un sitcom pas sur Netflix. Ainsi, lorsque Netflix fait un épisode de Noël pour BoJack, c’est en fait un épisode de Noël sur les épisodes de Noël de BoJack de son ancien sitcom. Vous l’avez ? Sur Netflix.
  2. Master of None, saison 2, épisode 8  : Thanksgiving, ce n’est pas tout à fait un épisode de Noël, mais c’est tout comme et vous pouvez le regarder sans avoir suivi la série d’Aziz Ansari. C’est simplement le meilleur épisode de la seconde saison de Master of None et une des plus belles réalisations concernant le coming out d’une jeune femme auprès de sa famille. Délicat, ingénieux, ce Thanksgiving touche juste. Il recevra même un Emmy. Tu reprends de la bûche ? Sur Netflix.
  3. The Leftovers, saison 1, épisode 4  : BJ and the AC. La série la plus chialante de ces dernières années aurait un épisode de Noël ? Où va le monde ? Dans cet épisode de Leftovers, justement, certains n’ont pas du tout l’esprit de Noël — les Coupables Survivants. Mais en même temps, il y a 2 % des êtres humains qui ont disparu et cela laisse le monde en deuil. Quitte à oublier Noël ?  Sur OCS.

Partager sur les réseaux sociaux