Les groupes publiant des fake news sur le vaccin contre le Covid sont officiellement interdits sur Facebook. Mais les membres d’un groupe ont réussi à éviter la censure grâce à une méthode originale : ils utilisaient l’émoji carotte pour ne pas utiliser le mot « vaccin ».

Cela peut paraître absurde, mais la technique a marché pendant un certain temps : sur Facebook, un groupe anti-vaccin a réussi à échapper à la censure grâce à une méthode pour le moins… originale. Pour éviter d’être détectés par les bots de modération et par les algorithmes, les membres n’utilisaient pas les mots « vaccins », « aiguille » ou « dose ».

À la place, ils utilisaient l’émoji carotte.

Une technique qui a porté ses fruits

C’est le chercheur Marc Owen Jones qui a fait cette découverte surprenante, repérée par Gizmodo. Comme il l’expliquait sur Twitter le 11 septembre, le chercheur a été « invité dans un groupe Facebook de plusieurs centaines de milliers de membres, dans lequel ils partagent des histoires qui prouveraient que le vaccin contre le Covid aurait tué des personnes qu’ils connaissent. À la place du mot vaccin, ils utilisent l’émoji carotte, apparemment pour éviter la censure. Très étrange ».

Les règles du groupe étaient claires : il était interdit d’utiliser les termes comme vaccin, covid et dose de rappel, afin d’éviter la censure. « C’est important d’utiliser des noms de code », peut-on lire dans une capture d’écran des règles du groupe, publiée par Marc Owen Jones. « À ce jour, l’émoji carotte n’a pas encore été repéré par l’IA de modération », se félicitait le modérateur.

Les captures d’écran que le chercheur a partagées montrent des histoires invérifiables, mais aux propos extrêmes et médicalement douteux. « Ma sœur de 57 ans a été amenée en urgence à l’hôpital avec des problèmes respiratoires », peut-on voir dans l’un des screenshots. « Elle a des caillots dans les poumons et a dû être mise sous traitement. Elle a des caillots dans son cœur aussi. Elle est toujours vivante, mais elle va devoir prendre des médicaments pendant longtemps ». Dans un autre post, un membre explique que les parents de son ami sont tous les deux morts subitement quelques jours après avoir reçu leur deuxième dose de vaccin.

Des publications utilisant l'émoji carotte pour ne pas parler du vaccin // Source : Gizmodo
Des publications utilisant l’émoji carotte pour ne pas parler du vaccin // Source : Gizmodo

Encore plus ubuesque, les membres du groupe utilisaient également l’émoji représentant un verre de whisky pour remplacer le terme « dose de vaccin », qui se dit « shot » en anglais, comme un shot d’alcool. Marc Owen Jones a ainsi partagé une image, dans laquelle une personne explique qu’un bébé serait né sans squelette à cause du vaccin.

La technique, si étrange qu’elle puisse paraitre, a pourtant marché. Le groupe a réussi à éviter la modération de Facebook, qui interdit les groupes partageant des fake news sur les vaccins, pendant des mois.

Depuis la découverte de Marc Owen Jones, le groupe a cependant été supprimé — mais les anti-vaccins vont peut-être continuer d’utiliser cette technique à base d’émoji carotte ou whisky pendant quelque temps.