La liste des villes lauréates au programme WiFi4EU a été révélée cet été. En France, 762 communes ont été retenues pour recevoir chacune un bon de 15 000 euros.

C’est le 3 juin 2020 que s’est achevée la quatrième et dernière phase du programme WiFi4EU (« du Wi-Fi pour l’Union européenne »). Ce projet, qui consiste à verser une aide financière européenne aux municipalités souhaitant s’équiper en Wi-Fi, a bénéficié à 30 pays, dont le Royaume-Uni, malgré le Brexit, et l’Islande et la Norvège, même si ces deux pays ne sont pas membres de l’UE.

762 villes françaises lauréates

En France, 762 communes ont été sélectionnées pour recevoir chacune un bon de 15 000 euros pour soutenir l’installation de spots Wi-Fi gratuits — ce qui constitue un soutien de plus de 11,4 millions d’euros à l’échelle nationale. 217 villes ont été retenues lors du premier appel, en novembre 2018. 374 autres ont remporté la deuxième phase de l’initiative, menée en mars 2019. Les deux dernières, qui ont respectivement permis de désigner 142 puis 29 lauréats, ont eu lieu en septembre 2019 et juin 2020.

Depuis cet été, la liste complète des vainqueurs de ces quatre appels est connue — ou plutôt devrait-on dire les listes, car la Commission européenne a fait le choix de classer les villes retenues par pays et par appel. Au global, c’est l’Italie qui a reçu le plus de bons de la part de l’Europe (1 163 villes sélectionnées), devant l’Espagne (1 093) et l’Allemagne (856). La France se trouve en quatrième position.

La commune de Saorge, dans les Alpes-Maritimes, a été retenue lors du quatrième appel. // Source : Tiomax80

La sélection des municipalités se fait selon le principe du premier arrivé, premier servi — ce qui donnait lieu à une course effrénée entre les mairies pour remplir le plus vite possible le formulaire d’inscription. Lors du troisième appel par exemple, la Commission a reçu 2 000 dossiers en l’espace de deux secondes ! Une répartition géographique des bons (il y en avait plus de 8 900 en jeu) était toutefois organisée, afin de faire bénéficier chaque pays des 130 millions d’euros totaux que Bruxelles mobilise pour WiFi4EU.

Il reste à voir si le programme WiFi4EU sera un jour reconduit. Les services européens l’admettent : la motivation des mairies pour recevoir des fonds européens s’est révélée bien supérieure à ce qu’ils imaginaient. À chaque appel, la demande a largement dépassé le nombre de bons disponibles. « WiFi4EU a ainsi révélé une forte demande locale pour l’élargissement de l’offre de services Wi-Fi aux citoyens », considère Bruxelles.

Le plan WiFi4EU est l’un des leviers pour réduire la fracture numérique séparant les plus grandes agglomérations de certaines localités rurales, qui ont des moyens financiers très modestes. Cette aide pour équiper leur espace public d’un accès sans fil en haut débit se fait à la condition de respecter des critères d’éligibilité, à commencer par l’absence d’une solution déjà existante — pour éviter d’inutiles doublons — et par l’engagement que le service sera opérationnel pendant au moins trois ans.

Partager sur les réseaux sociaux