Un influenceur voulait à tout prix le nom de domaine doitforthestate.com. L'homme qui le détenait avait refusé de lui revendre. Cela s'est terminé par des menaces, deux agressions et une lourde peine de prison.

Jusqu’où seriez-vous prêt à aller pour obtenir le nom de domaine de vos rêves ? Un instagrammeur a tout fait pour parvenir à ses fins. Devenu violent et menaçant, il se retrouve aujourd’hui condamné à 14 ans de prison, a raconté The Verge ce lundi 9 décembre.

Rossi Lorathio Adams II se fait appeler Polo sur Instagram. Il détient plusieurs comptes sur la plateforme qui d’après le Washington Post, cumuleraient plus d’1,5 million d’abonnés.

Rossi Lorathio Adams II. // Source : Linn County Correctional Center

Il a débuté cette carrière en 2015, alors qu’il était étudiant à l’université de l’État d’Iowa, aux États-Unis. Son contenu, rassemblé sous le terme State Snaps, était composé de photos de femmes dénudées et d’images de soirées étudiantes. Il signait toujours de son slogan, « Do it for the state » (en français, « fais le pour ton pays »).

Du harcèlement à l’agression physique

C’est en voulant acheter un site que tout a dérapé. L’instagrammeur était déjà propriétaire du nom de domaine doit4state.com mais souhaitait également acquérir doitforstate.com. Seulement, un particulier, appelé E.D. dans le dossier, avait déjà acheté cette adresse.

En juin 2015, Rossi Lorathio Adams II a retrouvé l’adresse postale d’E.D, grâce à un site spécialisé. Il s’est rendu chez lui pour lui proposer de racheter le nom de domaine. E.D. a alors fait savoir qu’il n’était pas intéressé, rapporte la Cour de justice qui tranchait sur l’affaire.

Durant les deux années qui ont suivi, Rossi Lorathio Adams II a continué d’insister auprès d’E.D. Il lui a offert jusque 20 000 dollars, mais l’intéressé avait fini par ne plus répondre à ses messages. Il aurait alors envoyé à un ami d’E.D. un message contenant un emoji arme à feu, d’après le plaignant.

En juin 2017, cette bataille pour un simple nom de domaine a pris des proportions démesurées. Les menaces se sont multipliées, et deux agressions ont eu lieu.

Selon le rapport de police, l’instagrammeur est venu une première fois au domicile d’E.D., où il est tombé sur le frère de ce dernier. Il l’a frappé. N’obtenant pas ce qu’il voulait, il a envoyé un mois plus tard un cousin, Sherman Hopkins Jr., à sa porte. Il lui a fourni une arme à feu et un taser, avec lesquels E.D. a été menacé. Il a été forcé de se connecter au side GoDaddy, où il avait acheté son nom de domaine, puis de le transférer, sous la menace d’un pistolet. En cherchant à se défendre, l’homme a reçu un coup, au niveau de la jambe. Il a ensuite retourné l’arme contre son agresseur, tirant plusieurs coups au niveau de sa poitrine. Il a fini par appeler une ambulance : les deux ont survécu, et l’agresseur a pu être placé en détention provisoire un mois après.

Sherman Hopkins Jr a finalement été condamné en juin 2018 à 20 ans de prison pour menaces et violences.

Rossi Lorathio Adams II, âgé aujourd’hui de 26 ans, a été reconnu coupable des mêmes faits. Son procès a duré 4 jours et il a été condamné à 14 ans de prison. Ses comptes Instagram semblent avoir été tous bannis ou supprimés.

Partager sur les réseaux sociaux