Après pratiquement deux ans au secrétariat d’État au Numérique, Mounir Mahjoubi passe à autre chose : il veut être maire de Paris.

La nouvelle est tombée mercredi soir par un communiqué de l’Élysée, après plusieurs semaines de rumeur : Mounir Mahjoubi quitte ses fonctions de secrétaire d’État au numérique pour se consacrer entièrement aux élections municipales de 2020 à Paris. En place depuis l’élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République, il est resté à ce poste pendant un peu plus d’un an et dix mois.

C’est donc avec la signature le 26 mars de l’arrêté portant création du label « numérique inclusif » — et paru le lendemain au Journal officiel — que Mounir Mahjoubi a conclu son travail au sein de l’exécutif. Le même jour, il participait à une interview sur Europe 1 où il défendait le projet de règlement européen sur les relations entre plateformes et utilisateurs professionnels (P2B, soit Plateform to Business).

« Merci à chaque personne qui s’est mobilisée pour faire du numérique une chance pour tous. Heureux d’avoir pu servir le pays pendant deux ans auprès du Président et du Premier Ministre. En route pour un nouvel horizon. Paris doit donner sa chance à tous », a-t-il écrit sur Twitter.

Il n’est pas le seul à quitter le gouvernement : Nathalie Loiseau, qui était chargée des affaires européennes, va se consacrer aux élections européennes de 2019. Quant à Benjamin Griveaux, qui était secrétaire d’État auprès du Premier ministre et porte-parole du gouvernement, il vise lui aussi la mairie de Paris — il sera donc un rival de Mounir Mahjoubi pendant la campagne.

Palais de l'Elysée
Le Palais de l’Elysée. // Source : Nicolas Nova

Qui pour lui succéder ?

On ne connaît pas encore la personne qui succédera à Mounir Mahjoubi, le remaniement pour compenser ses départs n’ayant pas eu lieu.

Le Journal du Dimanche cite toutefois deux candidates, en s’appuyant sur les dires d’un proche de Mounir Mahjoubi. Il pourrait s’agir selon lui soit de Paula Forteza, députée LREM bonne connaisseuse des problématiques numériques à l’Assemblée nationale, soit d’Aurélie Jean, docteure en sciences, spécialiste des mathématiques appliquées et de code informatique.

À lire sur Numerama : Qui est Mounir Mahjoubi, nouveau secrétaire d’État au Numérique  ?

Partager sur les réseaux sociaux