La compétition entre Facebook et Google va-t-elle ouvrir un nouveau front ? Selon plusieurs informations, le réseau social doit présenter lundi un nouveau système de messagerie. Intitulé projet Titan, l’outil serait un redoutable concurrent pour les autres webmails, comme Gmail.

Facebook s’imagine-t-il en service de messagerie ? À en croire l’un des blogs du New York Times, le réseau social américain doit dévoiler lundi prochain son propre webmail. Surnommé Titan, le projet serait adossé au site communautaire afin de permettre aux 500 millions de comptes d’accéder à une adresse dont le suffixe serait  » @facebook.com « .

L’existence d’un tel projet est connue depuis le début de l’année. En février dernier, le blog américain Techcrunch avait dévoilé l’information en expliquant que les responsables de Facebook voulaient mettre au point un « Gmail killer ». Une source anonyme proche du dossier a néanmoins tempéré cette vision, en expliquant que l’essentiel était de bien intégrer Titan à l’écosystème Facebook.

L’existence de Titan, si elle est bien confirmée lundi prochain, va inévitablement abîmer un peu plus les relations très dégradées qu’entretiennent Facebook et Google. Le premier a décidé de conserver jalousement ses données en refusant de jouer le jeu de l’ouverture virale. Le réseau social préfère s’en remettre à l’export des données au format CSV. Le second aimerait percer dans le réseautage social mais n’a connu que des échecs.

Facebook a définitivement une carte à jouer avec Titan. Et cela, grâce à ses 500 millions de membres. En effet, le réseau social ne fait pas face aux mêmes problématiques que Google, Yahoo ou Microsoft. Ces derniers essaient d’intégrer des fonctionnalités sociales attrayantes à leurs services pour attirer de nouveaux utilisateurs. Facebook n’a pas ce problème. Il a déjà des millions d’inscrits. Il lui suffit juste de lancer de nouveaux services.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.