Le vidéaste français le Roi des Rats a recueilli, dans une vidéo rare, les témoignages de six femmes qui accusent le youtubeur Norman Thavaud de faits allant du harcèlement au viol, ainsi que de la corruption de mineurs.

« Il me demandait une photo dénudée de moi, je le faisais, et derrière il me disait : ‘c’est pas assez’. » Dans une vidéo longue de 40 minutes, le youtubeur le Roi des Rats a donné la parole à six femmes qui livrent des témoignages édifiants concernant le vidéaste et humoriste Norman Thavaud, alias Norman Fait des Vidéos.

C’est la première fois qu’autant de femmes prennent publiquement la parole — la majorité s’exprime à visage couvert, protégeant leur anonymat — au même endroit. Le youtubeur le Roi des Rats les a rencontrées ou a échangé longuement avec elles et compilé ces rares témoignages, qui font état de graves accusations envers Norman. À ce jour, le 7 décembre 2022, Norman Thavaud n’y a pas encore répondu.

Parmi ces six femmes, l’une accuse le youtubeur français aux 11,9 millions d’abonnés de ce qui pourrait être caractérisé d’agression sexuelle : un rapport sexuel au cours duquel il aurait retiré son préservatif sans le consentement de la jeune femme. « On a eu un rapport, il a utilisé un préservatif. Sauf que quand le rapport a été fini, je me suis rendu compte, physiquement et en regardant sur le côté, qu’il avait retiré le préservatif. » En France en 2022, il existe toujours un flou juridique sur cette pratique, baptisée stealthing en anglais, à laquelle s’attaque notamment la justice américaine.

Tout au long des différents témoignages, le Roi des Rats a incrusté à l’écran des captures d’écran de ce qui ressemble à des échanges de messages entre Norman et les jeunes femmes. Certains viendraient de Facebook Messenger, d’autres auraient été envoyés sur Snapchat, la plateforme d’échange de messages éphémères, sur laquelle elles sont plusieurs à rapporter avoir communiqué avec le youtubeur via son compte secret appelé « Nono Super Secret ».

L'une des témoins de la vidéo du Roi des Rats. À côté, un message que Norman lui aurait envoyée // Source : YouTube/Le Roi des Rats
L’une des témoins de la vidéo du Roi des Rats. À côté, un message que Norman lui aurait envoyée // Source : YouTube/Le Roi des Rats

Une méthode, de nombreuses femmes

Les six femmes font état de modes opératoire d’approche relativement similaires, mais aussi d’un champ lexical identique lorsqu’il se serait adressé à elles. Elles rapportent notamment de supposées références très régulières à leur âge, notamment lorsqu’elles auraient refusé de se plier à ses demandes érotiques.

« Quand je l’ai repoussé, il avait dit une phrase du style ‘je ne pensais pas que t’étais une fille comme ça’ (…) Il m’a dit : ‘normalement, à ton âge, on fait déjà des trucs. C’est un caractère de bébé que t’as’ », témoigne celle qui aurait eu une relation avec le youtubeur lorsqu’il avait 28 ans et qu’elle en avait 18. « Il me faisait beaucoup de remarques sur le fait qu’il aimait bien le fait que je fasse jeune, que je ne fasse pas mon âge, que je ne fasse pas adulte », continue-t-elle plus loin.

« Il disait que j’étais une enfant », témoigne une autre. Sur une capture d’écran de message que Norman aurait envoyé à une troisième, on peut lire qu’il lui aurait asséné qu’elle était « encore fragile car petite », lorsque celle-ci aurait refusé de céder à certaines de ses demandes érotiques.

Plusieurs femmes expliquent avoir été mineures au moment des faits présumés. Maggie Desmarais est celle qui a pris la parole en premier, en 2021, notamment dans une enquête menée par le média Urbania. Elle raconte comment le youtubeur aurait usé de sa notoriété pour l’aborder et l’inciter à envoyer des messages sexuellement explicites, alors qu’elle n’avait que 16 ans.

Norman avait nié ces accusations par voix de son avocat. L’affaire a pris une autre tournure le 5 décembre 2022, lorsqu’il a été placé en garde à vue pour viol et corruption de mineurs, pendant plus de 24 heures. Six victimes potentielles se seraient manifestées auprès des autorités, et l’enquête serait en cours depuis janvier 2022 — il n’a pas été précisé si ces six personnes sont les mêmes six femmes qui ont témoigné dans la vidéo du Roi des Rats. Le youtubeur a depuis été relâché, sans poursuite — le parquet de Paris doit maintenant décider de poursuivre ou non l’enquête.

« Maggie a un problème avec moi qui ne date pas d’hier », aurait-il répondu à la police, d’après des informations de TF1/LCI. « Elle a toujours fait une fixette sur moi. Elle dit ne pas vouloir gâcher ma vie, mais c’est ce qu’elle fait toutes les semaines depuis trois ans maintenant.» Concernant l’âge de la jeune femme au moment des faits (il nie avoir demandé des photos dénudées), il assurerait aujourd’hui qu’il « sait qu’elle avait 17 ans, et [lui] 29 ».


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !