L’artiste iconique Beyoncé a sorti un nouvel album. Plus que les paroles des chansons, c’est la couverture qui a retenu l’attention d’une partie d’Internet : elle ferait référence aux quatre cavaliers de l’apocalypse. Mais rassurez-vous : Renaissance n’annonce pas la fin du monde.

Le nouvel album de Beyoncé, Renaissance, qui est sorti le 29 juillet 2022, a été qualifié de nombreuses façons dans la presse : une « vraie réussite », le « meilleur remède post-sanitaire », l’un des « évènements culturels de l’année »… Mais il a été aussi, de manière plus inattendue, décrit comme faisant partie d’une « prophétie biblique » par certains adeptes des théories du complot. Eh oui.

Beyoncé – Single Ladies
Beyoncé, annonciatrice de l’apocalypse ? // Source : Ric Di Olive / YouTube

Les quatre cavaliers de l’apocalypse

C’est Wired qui rapporte l’histoire : la couverture de Renaissance, sur laquelle on peut voir Beyoncé se tenir sur un cheval argenté, a mis le feu aux poudres. Ce n’est pas la première fois que la pop star pose sur un cheval : comme l’ont rappelé ses fans (et les adeptes des théories du complot), elle a posé en juillet 2020 sur un cheval blanc pour la sortie du film Black Is King. Un an plus tard, en août 2021, c’est pour Harper’s Bazaar qu’elle prend la pose sur un cheval noir, avant d’apparaître sur la couverture du numéro de juillet 2022 de Vogue sur un cheval rouge. Ajoutez à cela le cheval argenté de la couverture de Renaissance, vous obtenez un supposé signe de la fin prochaine du monde. Rien que ça.

Les chevaux représenteraient les quatre cavaliers de l’apocalypse, qui, dans la Bible, sont censés être annonciateurs de la fin du monde. Selon Wikipedia, le cheval rouge représenterait la guerre ; le noir, la famine ; le cheval vert ou blême selon les versions (on va dire blême ici, par souci de cohésion avec les théories du complot) serait l’incarnation de la mort ; et le cheval blanc, l’évangélisation.

beyoncehorses
Beyoncé avec les cavaliers de l’apocalypse, apparemment. // Source : Montage Numerama

Il n’en fallait pas moins pour qu’Internet s’excite à ce propos — pour les fans de la chanteuse, de manière plutôt ironique, mais de manière complètement sérieuse pour certains complotistes. Ainsi, on trouve un Tiktok très sérieux annonçant que Renaissance ferait partie de la prophétie biblique de la fin du monde, une vidéo sur YouTube mettant en garde contre des « portails démoniaques » que Beyoncé aurait ouvert au mois de juillet, une autre vidéo expliquant que la pandémie de Covid et la guerre en Ukraine étaient des signes avant-coureurs de la sortie de l’album (et que Chris Brow serait un alien), celle d’un Youtubeur à la tête d’une chaîne de près de 200 000 abonnés, ou d’autres commentaires sur Twitter racontant que Beyonce serait, au choix, illuminati ou sataniste.

Si l’histoire peut prêter à rire, elle est néanmoins révélatrice de plusieurs phénomènes. Il y a toujours eu des théories du complot concernant les stars et les personnalités les plus connues — mais depuis l’épidémie de Covid, ces dernières ont pris une tournure beaucoup plus sérieuse. Et surtout, de plus en plus de personnes y adhèrent.

Les fake news les plus absurdes, comme le fait que Beyoncé serait annonciatrice de l’apocalypse, ou encore que Brigitte Macron serait une femme trans (ce qui était une théorie sexiste et transphobe, en plus d’être idiote) convainquent maintenant des milliers de personnes, alors qu’elles auraient seulement fait sourire il y a quelques années. Les théories du complot sur les vaccins sont disponibles sur Spotify, et des films comme Hold Up génèrent des millions de vues. Les conspirationnistes voient des « signes » partout, même dans la pop culture — et ils vont certainement continuer de le faire pendant un certain temps.