Selon Digital Music News, qui est généralement très bien renseigné, Apple aurait payé à EMI plusieurs millions de dollars pour avoir le privilège de vendre le catalogue de la major britannique sans DRM. Billboard avance la somme de 5 millions, que n’a pas souahité confirmer (ni infirmer) EMI. Au début de l’année, le Wall Street Journal avait rapporté l’échec de négociations entre les plate-formes et EMI, dues à l’exigence par EMI du paiement d’un montant « considérable ».

Si la condition pour mieux vendre de la musique aux clients est effectivement pour les plate-formes de payer des sommes extravagantes, il n’est pas certain que la Fnac et VirginMega puissent suivre le mouvement aussi vite qu’elles l’aimeraient…

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo