Sony et Microsoft ont décidé d'opter pour la collaboration afin de travailler sur des solutions technologiques d'avenir.

Et si la solution pour contrecarrer les plans de Google Stadia passait… par une alliance improbable ? Dans un communiqué surprise publié le 16 mai 2019, Microsoft a officialisé un partenariat avec Sony, deux constructeurs pourtant rivaux sur le marché du jeu vidéo (avec les marques PlayStation et Xbox). Il s’agit d’un rapprochement technologique (et pas de contenus), le but étant de développer des solutions d’avenir dans le cloud gaming et l’intelligence artificielle.

Si l’annonce reste assez vague, on comprend que Sony va pouvoir profiter de la plateforme Microsoft Azure — qui fournit des outils cloud — afin de donner un gros coup d’accélérateur à son PlayStation Now (catalogue de jeux disponibles en streaming). On est surpris de voir la firme japonaise se tourner vers un concurrent historique plutôt qu’un autre acteur expert en la matière (Amazon). Pour Sony, c’est aussi un aveu d’échec : le rachat, il y a quelques années, de Gaikai, ne lui offrira pas le luxe de l’émancipation.

Playstation/Youtube

Que gagne Microsoft ?

On est tout aussi étonné de voir Microsoft accepter de fournir sa technologie à Sony, leader sur la génération actuelle grâce à l’écrasant succès de la PlayStation 4. « En travaillant ensemble, les deux entreprises entendent proposer des expériences de divertissement améliorées pour leurs utilisateurs dans le monde. Ces efforts incluent également le développement de meilleures plateformes pour la communauté de créateurs de contenus », indique Microsoft. Que gagne vraiment la firme de Redmond ? Un client de taille et de renom dans son carnet d’adresses, en plus d’une victoire face à Amazon sur un terrain qui lui rapporte beaucoup d’argent. 

En contrepartie, Sony entend fournir son expertise au niveau des semi-conducteurs — qui constituent l’une des grosses activités de la multinationale asiatique (en plus de PlayStation). Ainsi, les deux nouveaux meilleurs amis espèrent donner naissance à des capteurs intelligents qui, une fois intégrés dans Azure, permettront d’obtenir des solutions toujours plus évoluées pour les clients.

«  Du côté de l’intelligence artificielle, les deux entités vont expérimenter l’incorporation de la plateforme IA avancée de Microsoft dans les produits de Sony, afin de fournir des expériences IA intuitives aux utilisateurs », indique Microsoft. En bref, on n’est pas à l’abri de voir Cortana débarquer sur PlayStation 5.

Partager sur les réseaux sociaux