Altice va ouvrir le capital d'une nouvelle entreprise qui gérera la fibre optique de SFR. De cette façon, le groupe pourra bénéficier de nouvelles sources de financement.

Après les pylônes, SFR et Altice s’apprêtent à ouvrir le capital d’une société tierce ad hoc. Celle-ci regrouperait les activités de l’opérateur dans la fibre optique au niveau des zones moyennement et faiblement peuplées, en lui permettant de trouver de nouvelles sources de financement sans alourdir une dette difficilement soutenable — cette dernière s’élevant à 31 milliards d’euros.

fibre optique
Fibre optique. // Source : Dennis van Zuijlekom

Le plan de financement devrait attirer une dizaine de candidats, selon une information des Échos.

Il est visé une valorisation d’au moins 3 ou 4 milliards d’euros. De cette façon, le fournisseur d’accès à Internet disposera de nouvelles ressources très utiles pour financer le déploiement de son réseau dans les agglomérations de taille intermédiaire. 5 millions de prises sont concernées.

Environ la moitié du capital de la nouvelle entreprise devrait être cédée à un ou plusieurs partenaires.

À titre de comparaison, SFR et Altice ont mis sur pied SFR TowerCo, qui a la mains sur les pylônes exploités par l’opérateur. Au cours de l’été, presque la moitié (49,99 %) a été vendue au fonds d’investissement américain KKR, la valorisant à 3,6 milliards d’euros.

Partager sur les réseaux sociaux