En Australie et Nouvelle-Zélande, Uber instaure une note destinée aux passagers. Cette note est supposée améliorer l'expérience de l'utilisateur et du chauffeur mais, surtout, elle conditionnera l'accès du passager à l'application.

Ce 5 septembre 2018, Uber Australia et New Zealand ont mis à jour leur politique d’utilisation. Jusqu’ici, les chauffeurs tombant sous une certaine notation se retrouvaient éjectés de la plateforme — une pratique de plus en plus contestée.

C’est au tour des passagers d’être expulsés de l’application s’ils ne maintiennent pas une note minimum. Sa mise en place est attendue pour le 19 septembre 2018.

Uber // Source : Uber

Rééquilibrer la relation client-chauffeur

Uber souhaite que vous traitiez les autres comme vous aimeriez être traités. En somme, tout le monde devrait trouver son compte durant une course ; le chauffeur ne doit pas subir la mauvaise humeur de son passager tout comme le passager n’a pas à supporter celle du chauffeur. Des règles élémentaires de savoir-vivre qui nécessitent pourtant… une note.

Uber souligne l’importance de cette mise à jour, mettant en avant le fait que le chauffeur fait bien plus que conduire. Ce dernier partage en effet sa propre voiture, son espace, son temps et une part de ce qu’il est. Cette notation du passager a pour but de rééquilibrer la relation client-chauffeur.

À partir du 19 septembre, les passagers qui tomberont sous une certaine note pourraient perdre l’accès à l’application. « C’est une étape vitale dans le maintien d’une expérience agréable pour les passagers et les chauffeurs sur l’application, et encourager un environnement de respect mutuel.  » On ignore encore si le dispositif sera étendu à l’échelle globale.

Bannis 6 mois ?

Capture d’écran de l’appli Uber // Source : Numerama

Concrètement, de quelle manière un usager pourra se retrouver bloqué ? D’après la BBC, les passagers notés en-dessous de 4.0 étoiles seront bannis pour six mois. Un porte-parole d’Uber n’a pas précisé combien de personnes sur les 2,8 millions d’utilisateurs en Australie et Nouvelle-Zélande ont pu être notées en dessous de 4.0 mais il ne s’agirait que de « quelques centaines. » L’immense majorité comptabiliserait un minimum de 4.5 étoiles.

« Soyez polis et aimables. Prenez vos déchets avec vous et ne mettez pas la pagaille dans la voiture », a déclaré Susan Anderson, directrice générale d’Uber Australia et New Zealand. Ne vous comportez pas comme un malpropre, en somme. Une évidence formalisée en cinq étoiles.

Si vous voulez connaître votre note Uber, vous pouvez en un clic l’apercevoir dans l’application, en haut à gauche lorsque vous faites-déroulez le menu.

Partager sur les réseaux sociaux