Le studio de jeux vidéo parisien Dontnod n'a pas manqué son entrée en bourse sur le marché Euronext Growth. La levée rapportera au minimum 26,6 millions d'euros.

Dans un article daté du 3 mai 2018, Les Échos rappelait l’ambition financière qui se cachait derrière la volonté de Dontnod d’aller en Bourse. Le studio de jeux vidéo basé à Paris, à qui l’on doit le succès Life is Strange, espérait dégager 20,1 millions d’euros. Finalement, son entrée sur le marché Euronext Growth a largement dépassé ses attentes.

Dans un communiqué publié le 18 mai 2018, on peut lire « un formidable succès de l’introduction en Bourse » avec déjà 26,6 millions d’euros levés dans le cadre du Placement Global (investisseurs institutionnels) et de l’Offre à Prix Ouvert (personnes physiques). La somme pourra même être portée à 30,5 millions d’euros en cas d’exercice intégral.

Tout sourit à Dontnod

Pour Dontnod, c’est donc banco et ces premiers pas réussis vont lui permettre d’affirmer sa stratégie future, à savoir conserver un modèle de financement intégral des projets (en travaillant avec un éditeur) et faire de la coproduction en parallèle. Du côté de la firme française, il y a l’envie de multiplier les sorties. « Les fonds levés vont nous permettre d’accélérer notre stratégie de croissance et ainsi consolider notre position leader de créateur de contenus originaux dans un marché mondial du jeu vidéo très dynamique », confirme Oskar Guilbert, fondateur et PDG ne manquant pas de remercier celles et ceux qui soutiennent Dontnod.

De fait, le prix de l’action a été fixé à 19,76 euros, «  en haut de fourchette » et 1 691 137 titres ont été créés avant le début des négociations fixé au 23 mai. Soit quelques jours avant le lancement de Vampyr, prochain jeu de Dontnod développé sous l’égide de Focus Home Interactive. L’été s’annonce sous les meilleurs auspices.

Partager sur les réseaux sociaux