L'opérateur américain Comcast, très hostile à la neutralité du net, a annoncé un bonus pour ses employés pour fêter la fin de ce cadre ainsi que le vote de la réforme fiscale de Donald Trump.

C’est certainement révélateur du futur pactole qui attend les fournisseurs d’accès à Internet aux États-Unis, maintenant que le régulateur des télécoms a voté en faveur de la fin des règles instituant la neutralité du net outre-Atlantique : le site The Hill rapporte qu’un des des plus gros opérateurs américains, Comcast, va distribuer des bonus à ses salariés pour fêter l’évènement.

Plus exactement, pour célébrer deux évènements. Nos confrères indiquent en effet que le bonus qui sera offert aux employés — 1 000 dollars par personne, sachant que la société compte plus de 153 000 personnes dans ses rangs, selon des chiffres datant de début 2016 — pour fêter l’adoption d’une loi sur la réduction des impôts au Congrès, ainsi que de l’abrogation de la neutralité du net.

Comcast
Crédits : Comcast

Un autre très gros opérateur américain, AT&T, a aussi annoncé la distribution d’un bonus de 1 000 dollars à ses quelques 256 000 employés (selon des statistiques données au troisième trimestre 2017), mais cette mesure n’est pas présentée comme étant un effet du vote de la commission fédérale des communications (FCC) mais simplement comme la conséquence de la réforme fiscale américaine.

L’enthousiasme de Comcast risque toutefois d’être contrarié dans les semaines à venir : en effet, si la FCC a mis un terme aux règles établies lors de la présidence Obama, il existe des recours qui pourraient annuler ou retarder la décision du régulateur. Des actions sont justement lancées, à la fois au niveau législatif et judiciaire, pour tenter de sauver la neutralité du net aux USA.

À lire sur Numerama : Qui sont les opposants à la neutralité du net aux États-Unis  ?

Partager sur les réseaux sociaux