Facebook espionnerait-il certains de ses membres par l'intermédiaire de leurs microphones pour cibler ses publicités ? Un représentant de Facebook réfute l'accusation selon laquelle le réseau social choisirait des publicités liées à un produit mentionné à l'oral par ses usagers.

L’opacité avec laquelle Facebook gère le traitement de ses espaces publicitaires a valu au réseau social une forte attention médiatique, lors des récentes révélations autour des publicités d’influence russe. À nouveau, les publicités diffusées sur la plateforme font l’objet d’un soupçon : Facebook écouterait-il ses membres pour mieux cibler les publicités qui sont affichées sur leur fil d’actualités ?

Interpellé sur Twitter par PJ Vogt, Rob Goldman (vice-président chargé des publicités de Facebook) a nié le fait que le réseau social utiliserait les microphones de ses utilisateurs pour leur soumettre ensuite des publicités liées à une marque ou un service dont ils auraient parlé.

« Nous n’avons jamais utilisé votre micro pour des publicités »

« Je m’occupe de la diffusion des publicités de produits sur Facebook, et nous n’avons jamais utilisé votre micro pour des publicités. Ce n’est pas vrai  », a écrit le représentant de Facebook. Interrogé par un autre utilisateur de Twitter, Rob Goldman a précisé que ses propos s’appliquaient également à Instagram.

Le tweet original de PJ Vogt a rapidement reçu des centaines de réponses d’internautes rapportant avoir parlé ou entendu parler d’un produit, qu’ils n’avaient ni acheté ni même cherché en ligne. Une publicité mentionnant le produit en question a pourtant été intégrée à leur fil d’actualités.

Un internaute nous a rapporté avoir vécu une expérience similaire : après avoir mentionné Tintin dans une conversation, une publicité ciblée du réseau social l’a invité à acheter la bande-dessinée de Hergé.

Facebook s’en défendait déjà en 2016

Ce n’est pas la première fois que Facebook est confronté à cette accusation, et que le réseau social répond en niant en bloc toute tentative d’écouter ses membres pour leur proposer des publicités.

En juin 2016, le réseau social déclarait ainsi : « Facebook n’utilise pas le microphone de votre téléphone pour façonner ses publicités ou changer ce que vous voyez dans votre fil d’actualités. »

Partager sur les réseaux sociaux