Voler 1,2 million de dollars à Amazon en exploitant les failles du SAV ? C'est ce qu'a réussi à faire ce couple. Avant d'être rattrapé par les forces de l'ordre.

L’opulence et les finances démesurées des géants de la tech vous agacent peut-être, mais vous n’arriverez probablement jamais au niveau de Joseph Finan et Leah Jeanette Finan, un couple américain qui a décidé, un beau jour, de voler de l’argent à Amazon. Ces bandits du XXIe siècle ne pouvaient pas entrer dans la banque avec des revolvers et partir à cheval au soleil couchant : ils ont préféré élaborer un plan à la logistique complexe profitant des pannes dans les rouages administratifs du géant du e-commerce. 

Toute l’idée est partie de la politique d’Amazon en ce qui concerne les produits défectueux ou cassés à l’arrivée. Si vous avez déjà eu affaire à ce service, vous savez qu’il ne pose pas beaucoup de questions : Amazon se charge d’expédier une nouvelle unité le plus rapidement possible et vous fait confiance pour renvoyer le produit défectueux. On comprend alors assez facilement ce qui a pu passer par la tête de Joseph et Leah : et s’ils ne renvoyaient jamais les produits achetés et déclarés comme défectueux ? Jusqu’où pourraient-ils aller ?

Loin. Le couple a créé plusieurs fausses identités (des centaines) et s’est spécialisé dans la négociation avec le SAV d’Amazon. Les deux commandaient alors des tas d’objets tech, qui ont une bonne valeur de revente « comme neuf » (GoPro, Xbox, montres connectées…) et demandaient systématiquement un remplacement en gardant l’objet original. Pour un objet acheté, le couple recevait donc plusieurs objets gratuits. Tous ces biens étaient ensuite remis à un complice, Danijel Glumac, qui s’occupait de les vendre en dessous du prix du marché à un contact à New York — en touchant une commission au passage, bien entendu.

Montant total perçu par le couple sur le dos du SAV d’Amazon ? 1,2 million de dollars de marchandises.

Pas mal. Cela a quand même déclenché des alarmes chez le géant, malgré les nombreuses identités des deux Américains, qui a ouvert une enquête. Malheureusement pour eux, Joseph et Leah n’ont pas échappé aux forces de l’ordre qui les ont remis à la justice. La peine maximale pouvait s’élever à 20 ans de prison et 500 000 dollars d’amende, mais un arrangement aurait été trouvé avec Amazon et le tribunal : le couple doit rembourser les 1,2 million de dollars et ne pourra pas faire appel si la peine infligée est inférieure à 7 ans et 3 mois de prison. Le verdict sera rendu en début d’année 2018.

Partager sur les réseaux sociaux