General Motors va faire comme les autres constructeurs et entend électrifier un maximum de ses véhicules d'ici les cinq prochaines années.

Il y a un mois, en marge du salon automobile de Francfort, plusieurs acteurs majeurs de l’industrie ont annoncé leur volonté d’embrasser la stratégie de l’électrification, avec des modèles hybrides et/ou 100 % électriques pour un maximum de leurs gammes. Ce fut notamment le cas pour les groupes Jaguar Land Rover et Daimler (Mercedes et Smart). Aujourd’hui, c’est au tour de General Motors d’annoncer ses plans s’inscrivant dans cette tendance pouvant se résumer en une punchline signée Mark Reuss, vice-président du département Global Product Development, Purchasing et Supply Chain : «  GM croit que le futur appartient au tout électrique  ».

GM croit au 100 % électrique

General Motors accompagne son communiqué de chiffres précis : en 2023, au moins vingt de ses véhicules seront électrifiés (ce qui inclut des déclinaisons hybrides). Pour le constructeur américain, l’idée est bien évidemment de couvrir tout ou partie du marché, avec notamment des SUV. Ils perpétueront la lignée entamée par la Chevrolet Bolt EV, sa première voiture 100 % électrique lancée fin 2016 et revendiquant déjà de belles performances, aussi bien en termes d’autonomie (plus de 350 kilomètres) que d’accélération (le 0 à 100 km/h avalé en 6,5 secondes), le tout pour un prix contenu. Un joli petit succès qui permet à GM d’opter pour une vision «  zéro crash, zéro émission, zéro congestion  » très ambitieuse, consistant à vendre des voitures bien conçues à des tarifs plus doux que Tesla.

«  Peu importe ce que nous faisons, d’un point de vue de l’électrification, les prochaines voitures seront meilleures que celles que nous avons sur la route. Cet objectif implique tout ce que nous avons appris avec la Bolt, mais aussi l’architecture des pièces qui continue d’évoluer  » indique Mark Reuss, qui mise sur des voitures toujours plus légères et des batteries toujours plus flexibles — et à hydrogène.

Si l’horizon 2023 apparaît un peu lointain au regard des objectifs de certains concurrents (qui visent 2020), General Motors entend s’y mettre le plus tôt possible en lançant déjà deux nouveaux modèles dans les dix-huit prochains mois.

Finalement, GM a affirmé ses ambitions en dévoilant le SURUS — Silent Utility Rover Universal Superstructure –, un concept à quatre roues motrices alimenté par deux moteurs électriques et basé sur une architecture de camion. Son but ? Être converti en véhicule de livraison, ambulance ou poids lourd.

Partager sur les réseaux sociaux