Facebook songerait à instaurer une alternative pour ses utilisateurs : un profil privé, accessible uniquement aux contacts les plus proches. Néanmoins, une telle option interroge la tendance du réseau social à vouloir pénétrer davantage dans la sphère intime de ses usagers.

Peut-être avez-vous profité des vacances pour vous débarrasser de Facebook et Messenger dans votre smartphone. Mais avec la rentrée, les notifications incessantes ont mis fin à votre routine detox. Car, ne serait-ce que pour rester en contact avec vos plus proches amis, le réseau social reste bien souvent un indispensable.

Cependant, vous n’avez sans doute pas envie de partager à vos contacts les plus proches la même chose qu’à vos 685 amis — qui n’en sont pas toujours. Le réseau social semble réfléchir à une option qui permettrait de créer une version privée de son profil, afin que celui-ci ne soit plus visible que par un petit cercle d’utilisateurs.

Un bouton dans la version Android

Facebook serait en train de tester cette option, selon les observations d’un internaute nommé Devesh Logendram — le même qui avait déjà, le 10 septembre dernier, relevé que Twitter pourrait simplifier la publication des threads. C’est dans la version Android de Facebook qu’il a déniché un bouton qui semble permettre de « créer un profil privé. »

Néanmoins, ce bouton ne semble pas réellement fonctionner pour le moment. Il existe malgré tout d’autres manières de réduire la visibilité de votre profil afin que certaines parties de celui-ci ne soient visibles que par des contacts choisis. L’instauration de ce profil privé pourrait venir simplifier cette démarche, voire l’approfondir.

Un profil vraiment privé ?

Si cette option venait à être confirmée, elle ne poserait pas seulement la question de son fonctionnement. En effet, le réseau social pourrait aussi se servir d’un tel outil pour renforcer ses connaissances sur les pratiques et la vie privée de ses internautes. La création d’un espace de partage et de discussion plus intime sur Facebook ne sera en effet pas uniquement visible par les amis les plus proches… mais aussi par Facebook lui-même.

Une telle fonctionnalité ne serait sans doute pas purement philanthropique de la part de Facebook ; pour le réseau social au deux milliards d’utilisateurs, il ne faut pas perdre de vue qu’il existe bel et bien un avantage certain à connaître toujours plus ses usagers.

Partager sur les réseaux sociaux