Au musée Mercedes-Benz de Stuttgart, en Allemagne, Daimler et Bosch se sont associés pour mettre en place un parking autonome. Il permet aux visiteurs de faire garer le véhicule fourni par la marque sans recourir à un voiturier.

La conduite autonome est un enjeu majeur pour le secteur automobile, des constructeurs historiques aux nouveaux venus, en passant par les services de VTC. Mais les parkings pourraient également bien changer avec l’arrivée de cette technologie, comme entend le prouver l’initiative conjointe de Daimler et Bosch.

Les deux entreprises allemandes viennent de dévoiler leur concept, l’« automated valet parking », un service automatisé qui s’occupe de garer votre voiture pour vous grâce à de multiples capteurs placés dans le parking et une infrastructure intelligente qui guide le véhicule en utilisant ses capacités semi-autonomes. Dans le cas présent, le système fonctionne avec des véhicules Mercedes-Benz, produits par Daimler.

Ce service est présenté au public depuis le 24 juillet au Musée Mercedes-Benz de Stuttgart, en Allemagne.

Une phase de test pour une mise en place début 2018

Une vidéo d’un peu moins de deux minutes dévoile le fonctionnement, des plus simples pour les utilisateurs. En effet, il suffit tout simplement de déposer la voiture — mise à disposition par le constructeur — à l’entrée du parking, et d’ensuite taper «  park » dans une application dédiée. Le véhicule s’achemine alors jusqu’à une place libre, tout en faisant attention aux autres personnes ou obstacles qu’il peut croiser grâce à ses caméras et capteurs. Pour la récupérer, la démarche est tout aussi simple : il suffira de taper sur « pick-up » et elle fera le chemin en sens inverse.

Cette initiative n’est pas la première à imaginer un système automatique pour se garer, une startup française étant actuellement en train de développer son robot voiturier dans l’espoir de le commercialiser dans le monde entier. Cependant, celle-ci est la première à s’inscrire assez naturellement dans la course à la conduite autonome, et laisse imaginer à quel point le fait de conduire pourrait devenir obsolète à l’avenir.

« Se garer sera un processus automatique à l’avenir. En utilisant une infrastructure intelligente de parkings à plusieurs étages, et en la mettant en réseau avec les véhicules, nous avons réussi à atteindre le stationnement sans conducteur beaucoup plus tôt que prévu », annonce fièrement Gerhard Steiger, directeur de l’unité de contrôle des systèmes de châssis chez Bosch, dans le communiqué d’annonce de Mercedes.

Pour l’instant, il ne s’agit que d’un essai approfondi, qui durera encore jusqu’à la fin de l’année, afin que les autorités puissent réaliser différentes inspections pour délivrer les licences d’exploitation nécessaires. Le duo allemand espère pouvoir déployer plus largement son système d’ici le début de l’année 2018.

Partager sur les réseaux sociaux