L'agence de recherche du Pentagone travaille à la conception d'un système mécanisé permettant à la fois de réceptionner des drones en plein vol et de les lancer. Une solution économique principalement destinée aux navires de l'armée américaine.

Les drones, particulièrement utilisés par l’armée américaine pour réaliser des assassinats ciblés, seront bientôt mieux intégrés à leur arsenal. La DARPA, l’agence de recherche du Pentagone en charge du développement de nouvelles technologies à usage militaire, travaille en effet sur un projet de lancement et de réception de drones.

Intitulé SideArm, ce dispositif mécanisé permet à la fois de lancer les drones — en les propulsant le long d’un filin — et de réceptionner les appareils en plein vol — jusqu’à 500 kilos — en évitant qu’ils abîment la plateforme d’atterrissage.

Une technologie multi-plateformes

L’enjeu de cette technologie est principalement économique puisqu’il permet d’intégrer à moindre coût un dispositif qui simplifie la gestion des drones et nécessite seulement l’intervention de 2 à 4 personnes.

Ce genre de système à destination des drones existe déjà sous différentes formes, comme le ScanEagle, qui les réceptionne à l’aide d’un grand filet. Si l’usage du SideArm sera avant tout maritime, la DARPA envisage également de le déployer dans ses avions de transport militaire comme à l’arrière de camions, pour pouvoir les déployer et les réceptionner sur toute forme de terrain.

Partager sur les réseaux sociaux