Grâce à sa dernière mise à jour, Uber peut désormais suivre la géolocalisation de ses clients, de leur entrée dans le véhicule jusqu'à cinq minutes après leur arrivée. Une nouveauté qui ne plaira pas à tout le monde.

Depuis sa dernière mise à jour du 24 novembre, Uber, l’entreprise de VTC la plus connue au monde géolocalise désormais de la position de ses utilisateurs jusqu’à 5 minutes après.

Si l’entreprise recueillait jusque-là ces informations uniquement quand l’application était ouverte, elle les reçoit désormais même quand elle est en arrière-plan, de la commande initiale du client jusqu’à cinq minutes après son arrivée à destination. Ce changement vise, selon Uber, à s’assurer que  les chauffeurs déposent leurs passagers dans des endroits sûrs — et notamment qu’ils n’aient pas à traverser en plein milieu de la route pour rejoindre leur destination, afin d’éviter tout accident.

Un porte-parole d’Uber affirme ainsi à TechCrunch : « Nous sommes toujours en train de concevoir de nouvelles manières d’améliorer l’expérience de nos clients, en perfectionnant les estimations du temps d’arrivée ou la précision des points d’arrivée. La géolocalisation des utilisateurs d’Uber est au cœur de cette expérience, donc nous leur demandons de partager plus de données pour réaliser ces objectifs ».

Uber-drivers

Ce changement important avait été annoncé l’été dernier avec le changement des clauses de sa politique de confidentialité, qui permettait déjà à l’application de pouvoir recueillir des données sur l’historique de déplacement de ses utilisateurs.

Cet accès toujours plus poussé aux données personnelles de ses clients n’inquiète pas seulement certains utilisateurs du service. Le Electronic Privacy Information Center, centre de la vie privée numérique américain, a déposé une plainte contre Uber auprès de l’Autorité de la concurrence, car elle juge cette pratique commerciale « illégale et trompeuse ». 

Les clients qui ne veulent pas partager les données de leurs positions peuvent tout simplement se rendre dans les réglages d’Uber et désactiver le partage de données. Ils n’auront plus ensuite qu’à saisir leur adresse de manière manuelle.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos