Uber a présenté les nouvelles fonctionnalités déployées dans une dizaine de villes américaines, qui lui permettront de surveiller grâce aux smartphones la manière dont les chauffeurs conduisent et de leur livrer des conseils en cas d'anomalies détectées.

Uber ne propose pas seulement à ses utilisateurs de trouver rapidement un chauffeur pour se déplacer. Soucieuse de son image, l’entreprise souhaite également garantir un maximum de sécurité lors des trajets. Pour cela, elle a dévoilé de nouvelles fonctionnalités visant à chaperonner et coacher les conducteurs pour optimiser leurs habitudes de conduite sur la route. Celles-ci seront déployées, dans un premier temps, dans onze ville des États-Unis avant de s’étendre au reste du pays, et probablement au reste du monde.

Dans la vidéo de présentation des nouveaux outils, Dorothy Chou, responsable de la politique de sécurité chez Uber, raconte que « d’après une étude de la Temple University, les morts sur la route liées à la consommation d’alcool ont chuté de 5,6 % en Californie depuis l’introduction d’Uber ». Selon elle, il s’agit d’un argument irréfutable quant à l’influence positive de l’application sur la sécurité car elle évite à ses utilisateurs d’avoir à choisir entre boire ou prendre le volant.

Mais dans un communiqué, l’entreprise écrit que « si l’alcool est la cause principale des accidents, il y a d’autres comportements qui peuvent mettre les personnes en danger — par exemple si les conducteurs sont sous médicaments, n’ont pas assez dormi ou sont distraits ». C’est contre ces risques-là que le service VTC veut lutter.

Uber

Dédiées aux chauffeurs, les fonctionnalités se basent sur trois capteurs qui se trouvent sur les smartphones : le GPS, l’accéléromètre et le gyroscope. Elles les alerteront de diverses manières :

  • en comparant les habitudes de conduite entre les différents conducteurs d’une ville et en fournissant des conseils pour réaliser un trajet sûr et agréable ;
  • en leur rappelant quand il faut s’arrêter pour faire une pause et se reposer ;
  • en mesurant la vitesse du véhicule pour prévenir quand celle-ci est au-delà du maximum autorisé ;
  • en détectant si le téléphone est entre les mains du conducteur pour lui rappeler qu’il vaut mieux le fixer au tableau de bord.

Ces nouvelles options annoncées en début d’année tendent à prouver qu’Uber accorde beaucoup d’importance à la sécurité des voyages réalisées via son application. C’est aussi dans cette optique que l’entreprise s’est lancée dans la conception de voitures autonomes, pour que les erreurs humaines ne causent plus d’accidents sur la route — mais aussi bien sûr, surtout, pour éviter d’avoir à payer ces humains.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos