Une entreprise britannique prétend pouvoir améliorer le goût des bières grâce à une intelligence artificielle qui analyse les réponses faites à un questionnaire de satisfaction, après chaque modification de la recette.

Boire une bière que tout le monde aime, ça vous dit ? C’est l’objectif pas forcément séduisant pour les amateurs affiché par IntelligentX, un brasseur anglais des temps modernes qui a décidé de se reposer sur une technologie d’intelligence artificielle pour l’aider à améliorer constamment le goût de ses breuvages dorés, afin de trouver la médiocrité parfaite, qui ne déplaît à personne.

Sans doute davantage un coup marketing qu’un véritable projet industriel, l’entreprise est le fruit d’une association entre la startup londonienne Intelligent Layer spécialisée dans les techniques d’apprentissage-machine, et de l’agence de communication 10x. Pour perfectionner le goût des bières, les consommateurs sont appelés à utiliser une application mobile sous forme de « chatbot », qui pose des questions sur la bière qu’ils viennent de boire, comme le ferait n’importe quel cabinet marketing qui cherche à avoir un retour des clients. Mais l’avantage de l’application et son intelligence artificielle est qu’elle serait beaucoup plus rapide et précise à identifier les modifications qui provoquent tels ou tels types de réponses.

C’est en tout cas la théorie. En pratique, même si IntelligentX dit avoir déjà changé 11 fois ses formules, le brasseur reconnaît lui-même que les bières ne sont disponibles qu’en toute petite quantité dans les environs de Londres. Or les algorithmes d’apprentissage machine nécessitent une quantité importante de données pour pouvoir en tirer des conclusions statistiques pertinentes.

Les bières seraient disponibles à Ubrew, un bar londonien qui sert aussi d’établissement pour apprendre à brasser soi-même sa propre bière. L’occasion de rappeler qu’il existe une bière open-source si vous cherchez une recette pour vous lancer.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés