Associated Press va utiliser des robots pour écrire les bilans de matchs de baseball des ligues mineures du championnat américain. Lentement, cette pratique se développe de plus en plus.

Les journalistes du futur seront-ils toujours humains ? Pour une partie d’entre eux, ce n’est pas sûr. En effet, Associated Press prévoit de faire écrire les résumés de certains matchs de baseball par des robots.

L’opération reste assez modeste puisqu’elle ne concerne que les comptes-rendus des rencontres de 13 ligues mineures du championnat américain, qui servent à révéler les jeunes talents qui rejoindront peut-être la ligue majeure. Cependant, elle marque un pas supplémentaire en direction de la rédaction automatisée de certaines brèves d’actualité.

Baseball

AP n’en est pas à son coup d’essai. Depuis 2014 déjà, l’agence de presse délègue à des journalistes-robots l’écriture de papiers d’informations financières, en se basant sur les rapports publiés par les entreprises américaines (chiffre d’affaires, ventes, bénéfices…).

Pour les sujets financiers et sportifs, AP utilise la technologie développée par Automated Insights. Les journalistes de l’agence se sont assurés que les comptes-rendus des matchs rédigés par les robots sont en accord avec la ligne éditoriale du média. Le système doit fournir une meilleure couverture des événements locaux, à travers tout le pays. D’autant plus que chaque production sera publiée sur le site des équipes actives dans ces ligues.

Les robots-journalistes ne sont pas une exclusivité américaine. En 2015, lors des élections départementales, Le Monde publiait 36 000 articles rédigés par Data2Content, un automate conçu par Syllabs, qui est spécialisé dans l’analyse sémantique et la rédaction automatique et qui écrit également pour la SNCF. Le contenu était basique : le robot se contentait de remplir un texte à trou en adaptant le nom des villes, celui des candidats ainsi que le résultat du scrutin.

Le monde départementale robot

Sport, économie ou scrutin politique, les sujets abordés par les robots-journalistes restent des thématiques où les données sont au cœur de l’information. Des initiatives plus élaborées existent : Watson, l’intelligence artificielle élaborée par IBM, a participé à la rédaction d’un magazine d’information spécialisé dans l’actualité du marketing.

Entre autres, l’IA a été en mesure de de générer des questions pour une interview et de prédire les vainqueurs d’un festival dédié à la créativité. Comme quoi, une machine peut aussi réaliser des sujets dans lesquels les chiffres n’ont pas une importance capitale.

Les robots ne devraient pas être capables de produire des papiers sociétaux ou d’opinions avant un très long moment. Avec les progrès technologiques, la question n’est pas tant de savoir « si » cela surviendra mais « quand ».

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés