Pepper, humanoïde franco-japonais bien connu, s'installe progressivement en Europe comme l'avait annoncé SoftBank. Or parmi ces premiers possesseurs, deux hôpitaux belges se montrent particulièrement satisfait des services de leurs nouveaux réceptionnistes robotiques.

C’est lors de l’InnoRobo 2016 que SoftBank Robotics a annoncé, en même temps que son changement de nom, le déploiement et la commercialisation de Pepper en Europe. Alors que l’humanoïde est disponible depuis quelques années à l’achat au Japon, le robot franco-japonais restait indisponible en Europe et pour le grand public et pour les professionnels. Avec le premier millier de Pepper débarquant sur le vieux continent, les premiers nouveaux possesseurs du robot commencent seulement à parler de leur collaboration avec l’humanoïde.

À lire sur Numerama : InnoRobo  : «  Bonjour, je suis le robot Pepper et j’arrive en Europe  !  »

Cette semaine, c’est en milieu hospitalier que l’on découvre Pepper. En effet, ce sont deux hôpitaux belges de Liège et d’Ostende qui ont adopté la machine d’un mètre quarante afin de servir dans les couloirs des hôpitaux de guide et de réceptionniste.

Acheté à SoftBank pour 30 000 €, le robot est pour le moment seulement utilisé pour la réception des patients afin de les rediriger rapidement vers d’autres services ou vers des réceptionnistes en chair et en os. Avec ses 20 langues parlées, le Pepper s’avère d’une utilité très concrète à l’accueil de l’hôpital de Liège.

À Ostende, le robot a plus de responsabilité : il a la charge d’accompagner certains patients à travers l’hôpital et quitte donc son poste de réceptionniste pour se transformer en guide comme l’explique Raphaël Tassart de Zora Bot au Guardian.

Lors de l’InnoRobo nous avions rencontré la société Zora Bot qui s’est spécialisée dans le développement de logiciel pour les robots de SoftBank. À l’occasion du salon la startup nous confiait qu’au delà des hôpitaux, le Pepper avait également vocation en Belgique à devenir bientôt une solution de sécurité dans des aéroports.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés