Office 365 et Drive ne sont pas l'alpha et l'oméga des suites bureautiques en ligne. D'autres solutions existent, notamment dans le champ de l'open source. C'est le cas par exemple d'Open365.

Avec Office 365 et Drive, Microsoft et Google ont sorti l’artillerie lourde pour dominer le marché des services de stockage et de partage de fichiers dans le cloud. Au travail ou chez soi, il paraît bien difficile aujourd’hui d’échapper aux solutions proposées par les deux géants de la high tech, tant celles-ci sont devenues omniprésentes dans le paysage numérique.

Des alternatives existent pourtant.

Si l’utilisation de Drive ou d’Office 365 conviendra sans problème à un usager n’ayant aucune exigence particulière, un autre peut estimer à juste titre qu’il est préférable de se tourner vers une suite bureautique différente qui répond mieux à ses attentes. On pense par exemple à un utilisateur rejetant les conditions d’utilisation édictées par Google et Microsoft pour se servir de leur cloud.

Vers quel service se tourner, alors ? Si vous êtes de ceux qui êtes à la recherche d’une solution pour héberger des fichiers et bénéficier d’une suite bureautique complète pour créer, éditer et gérer des documents, alors c’est peut-être en direction d’Open365 qu’il vous faut vous tourner. Cette plateforme cherche en effet à rivaliser avec Office 365 et Drive en s’alignant sur leurs standards .

Open365 propose peu ou prou les mêmes fonctionnalités que les autres suites en ligne. Il est possible de synchroniser des fichiers entre les différents terminaux associés au compte mais aussi de partager des documents avec des collaborateurs. Tout peut se gérer depuis le navigateur web ou via une application dédiée (elle est disponible pour Windows, Android, OS X et Linux, bientôt pour iOS).

Open365
L’interface et quelques fichiers.

Open365 permet aussi de téléverser des images dans son répertoire et de les afficher via une visionneuse et de rapatrier des documents au format Microsoft Office (.docx pour Word, .xlsx pour Excel, .pptx pour PowerPoint), mais aussi des fichiers PDF ou bien des morceaux de musique en MP3. Il suffit simplement de sélectionner le contenu que vous souhaitez mettre en ligne et le tour est joué.

De base, le service propose gratuitement un espace de stockage de 20 Go.

Selon Ghacks, les auteurs d’Open365 prévoient de mettre à disposition le code source du logiciel sur Github pour que n’importe qui puisse s’en emparer et l’utiliser sur ses propres serveurs, plutôt que de passer par ceux mis à disposition dans le cadre de la version bêta d’Open365.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés