En Inde, le gouvernement obligera les opérateurs et les constructeurs de téléphone à mettre en place un « bouton de panique » sur les téléphones mobiles, pour permettre aux femmes d'être secourues en cas d'agression.

L’Inde a la réputation d’être un pays où les femmes sont particulièrement soumises au risque de viols et d’agressions sexuelles, au point que le Quai d’Orsay leur dédie une section particulière dans ses conseils aux voyageurs. « Les femmes, en particulier lorsqu’elles voyagent seules, peuvent être vulnérables. De plus en plus de cas de harcèlements, voire d’agressions sexuelles sont signalés. De ce fait, les derniers développements statistiques montrent que les femmes étrangères, touristes ou expatriées , font l’objet d’agressions sexuelles (attouchements, comportements déplacés, exhibitionnisme, viols) », prévient le ministère des affaires étrangères.

Officiellement, seules 2 personnes sur 100 000 seraient victimes de viols en Inde, selon les statistiques communiquées par le Bureau des statistiques pénales. C’est beaucoup moins que dans de nombreux pays, y compris occidentaux. Mais officieusement, ces statistiques seraient surtout le fait d’un système judiciaire défaillant, qui fait que les femmes ne signalent pas ou très peu les crimes dont elles ont victimes, et que le viol entre époux n’est pas reconnu.

Bouton de panique et GPS obligatoire

telephone-lit

C’est donc pour tenter d’apporter une réponse pragmatique que le ministre indien des communications et des technologies de l’information, Ravi Shankar Prasad, a annoncé qu’il serait obligatoire à partir du 1er janvier 2017 de proposer un « bouton de secours » sur tous les mobiles commercialisés dans le pays. À défaut de bouton spécial, il faudra que les opérateurs et les constructeurs s’accordent sur une norme.

Par exemple, sur un téléphone mobile d’entrée de gamme avec un clavier physique, il devra être possible d’appuyer plusieurs fois sur la touche 5 ou la touche 9 pour prévenir un centre d’urgence, qui dépêchera une unité de police. Sur les smartphones, il devrait être possible d’appuyer rapidement plusieurs fois sur le bouton d’allumage, pour qu’un message d’alerte soit transmis.

Pour assurer l’effectivité de l’outil, le GPS deviendra aussi obligatoire sur tous les téléphones à partir du 1er janvier 2018. « Aucun constructeur de téléphone mobile ne devra vendre de nouveau téléphone mobile en Inde sans la capacité d’identifier sa localisation à travers un GPS basé sur les satellites », précise le ministère.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés