Le nouveau navigateur maison de Microsoft intégré à Windows 10, Edge, va intégrer un ad-blocker nativement dans une prochaine mise à jour. Bloquera-t-il aussi les pubs de Windows 10 ?

Lors de la Build, la conférence de Microsoft à l’intention des développeurs, l’entreprise a annoncé que la prochaine version de son navigateur maison intégrerait nativement un bloqueur de publicités. Edge rejoindra alors d’autres navigateurs qui s’inscrivent dans cette tendance aux côtés par exemple de la dernière version développeur d’Opera ou de Brave, le projet de l’ancien CTO de Mozilla Brendan Zich.

Paradoxal, quand on sait que Windows 10 intègre lui-même de la publicité, et que Microsoft trace par défaut ses utilisateurs pour personnaliser son offre publicitaire, actuelle ou future. Avec l’ad-blocker intégré à Edge, Microsoft va pouvoir bloquer une partie des contenus publicitaires de ses concurrents, mais en laissant actifs les publicités du système d’exploitation. Malin.

Crédit : Ed Bott/ZDNet.com
Crédit : Ed Bott/ZDNet.com

Dans un premier temps, cette décision ne devrait pas impacter fortement les éditeurs, puisque Edge compte pour seulement 1 % des usages mondiaux. Mais Windows 10 continue d’être adopté massivement par les utilisateurs de PC, notamment grâce à la stratégie de mises à jour agressives (dans tous les sens du terme) mise en place par Microsoft. Durant la conférence, la firme a annoncé que Windows 10 était déjà présent sur plus de 270 millions de machines.

Avec son ad-blocker et l’ajout récent des extensions, le remplaçant de l’antique navigateur de Microsoft gagne en maturité et pourrait commencer à séduire. À terme, il ne serait donc pas étonnant que les parts de marchés d’Edge atteignent le niveau d’Internet Explorer, qui tient pour 15 % des usages mondiaux.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés