Microsoft annonce la sortie de la nouvelle version de son navigateur web, Edge, pour le 15 janvier. Celle-ci repose désormais sur les mêmes fondations techniques que Google Chrome.

L’attente touche à sa fin. Dans la journée du 15 janvier 2020, Microsoft mettra à disposition des internautes la toute nouvelle version de son navigateur web, Edge, qui repose sur les mêmes fondations techniques que Google Chrome. La date de sortie a été confirmée le 14 janvier sur Twitter par l’un des comptes officiels de Microsoft, celui-ci étant dédié à l’actualité du logiciel de navigation en ligne.

Si extérieurement le nouveau Edge ne paraît pas bien différent de l’ancien, c’est parce que tout se joue sous le capot. La firme de Redmond a officialisé en décembre 2018 l’abandon de son moteur de rendu, EdgeHTML, au profit de celui qu’utilise Google avec Chrome, Blink. Le moteur de rendu est un composant qui sert à afficher une page web. Outre Edge, Opera, Brave et Vivaldi se servent de Blink.

Microsoft Edge
Le nouveau logo de Microsoft Edge, tout en courbe.

Un long chantier s’achève

En passant d’un moteur de rendu à l’autre, Microsoft a aussi changé de philosophie. Edge entre dans le monde de l’open source et, parce qu’il utilise un outil, Blink, qui l’est lui aussi, Microsoft contribue à son développement. Le 7 janvier, l’entreprise rappelait que ses équipes ont contribué à plus 1 600 contribuions à Chromium — la version libre de Chrome, qui s’appuie aussi sur Blink — au cours de l’année écoulée.

En parallèle, l’entreprise a lancé plusieurs initiatives. Il y a eu l’été dernier la mise en place d’une chasse aux bugs pour inciter les spécialistes en sécurité informatique à venir tester la fiabilité du navigateur. Les plus hautes récompenses s’élèvent à 30 000 dollars. Un effort de « dé-googlisation » a aussi été conduit, afin de couper tous les liens pouvant exister avec Google.

Partager sur les réseaux sociaux