Facebook Messenger pourrait bientôt devenir une application pour envoyer et recevoir des SMS. C'est en tout cas ce que teste en ce moment le réseau social bleu de Mark Zuckerberg.

Parce qu’il n’y a rien de tel qu’une bonne vieille technologie des années 1990 pour donner un petit côté old-school nostalgique à une application moderne, Facebook est en train de tester l’envoi de SMS dans Messenger. Plusieurs utilisateurs ont en effet vu apparaître l’option dans la version Android du logiciel de messagerie instantanée du réseau social et Facebook USA a confirmé à Engadget qu’ils cherchaient « à créer de nouvelles manières pour les gens de communiquer sans entrave.  ». Le but, d’après Facebook, est de permettre aux gens de regrouper toutes leurs communications au même endroit.

D’après les premières captures d’écran de l’application, il semblerait que les SMS soient affichés en violet sur Messenger pour les distinguer des messages classiques. C’est déjà ce que font les messageries qui intègrent deux types de message, comme celle d’Apple qui alterne le vert et le bleu. On comprend aussi en lisant entre les lignes que Facebook souhaite grappiller un peu de parts de marché dans les pays qui n’ont pas une connexion data du tonnerre.

Screen+Shot+2016-02-11+at+7.18.18+PM

La deuxième fonctionnalité en test sur Messenger pour Android dans sa version américaine est plus incongrue. Le réseau social souhaite en effet permettre à plusieurs personnes de se connecter à Facebook Messenger sur le même smartphone. Du coup, le multicompte est en cours de test directement dans l’application. C’est plutôt étrange dans la mesure où on imagine mal qu’il y ait des gens qui se prêtent leur smartphone suffisamment souvent pour que cela devienne une part suffisamment importante des utilisateurs — qui justifierait l’ajout d’une fonctionnalité.

Facebook semble dire pourtant que nous serions « des millions  » à partager nos smartphones avec nos amis et notre famille. Soit : laissons leur le bénéfice du doute car quoi qu’il arrive, ces expérimentations ne sont pas encore définitives et pourront passer à la trappe rapidement si elles ne sont pas concluantes.

Messenger Facebook, Inc.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés