La FAA a prévenu les Américains : aucun drone n'aura le droit de voler dans une zone de 51 kilomètres autour du stade.

La Fédération Américaine d’Aviation (FAA) vous prévient avec une relative gentillesse  qu’elle se laisse le droit d’arrêter tous les drones qui tenteront de survoler le stade du Superbowl, la finale très suivie du championnat de football américain. Si vous êtes en pèlerinage aux États-Unis pour assister à l’événement, préférez donc apporter votre maillot favori au stade que votre drone qui risquerait de se faire descendre.

Notons tout de même que la FAA n’a pas fait dans la demi-mesure : cette interdiction de voler s’étend sur plus de 32 miles, ce qui équivaut à un peu de plus de 51 km. Les mesures de sécurité pour le Superbowl ne sont pas étonnantes : un drone est aujourd’hui, grosso-modo, une caméra avec des hélices. Les chaînes de télévision qui rediffusent la compétition ne verraient probablement pas d’un bon œil des vidéos tournées par des drones leur faire concurrence alors qu’elles ont payé des sommes colossales pour les retransmettre. Pour vous donner une idée des prix d’un tel événement, sachez qu’un billet sur place pour un spectateur lambda peut coûter plusieurs milliers d’euros.

En France, il n’est pas possible de faire voler un drone au-dessus de l’espace public en agglomération 

Rappelons pour les Français que la loi cadre aussi l’utilisation des drones sur notre territoire avec quelques règles qui vous interdisent a priori une utilisation au Stade de France pendant votre compétition préférée. En effet, il n’est pas possible de faire voler un drone « au-dessus de l’espace public en agglomération », donc cela semble complexe même au-dessus de votre parcours de mini-golf préféré, s’il n’est pas, par chance, situé en pleine campagne. Nous avions détaillé la nouvelle législation française à ce sujet par ici.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos