On l'attendait, l'application de traduction automatique Skype Translator vient d'être intégrée par défaut dans Skype pour tous les utilisateurs Windows.

Skype proposait déjà Skype Translator, son outil révolutionnaire de traduction instantanée sur son magasin d’applications. Cette fonction était donc réservée aux possesseurs de PC sous Windows 8.1 ou Windows 10. Skype avait promis d’intégrer la traduction automatique directement dans son application bureau. C’est chose faite aujourd’hui puisqu’il n’est plus nécessaire d’utiliser une application séparée pour pouvoir traduire leurs conversations audio dans sept langues (Anglais, Français, Allemand, Italien, Portugais, Espagnol et Mandarin).

translator_delphi_video_call_09_30

Après avoir mis à jour votre application (si l’application ne vous le propose pas, rendez-vous directement sur Skype.com) vous devrez voir apparaitre un globe en haut à droite. Cliquez simplement sur celui-ci pour commencer une discussion avec quelqu’un qui ne parle pas la même langue que vous.

L’équipe profite pour publier sur son blog quelques faits intéressants sur le service :

  • La traduction la plus populaire est du Français vers l’Anglais
  • Le nombre d’appels journaliers a augmenté de 400 % depuis le lancement
  • Le couloir d’appels le plus populaire via Skype Translator est de l’Allemagne vers Le Ghana

Skype promet de rajouter plus de langues au service à mesure que celui-ci sera adopté. L’outil fonctionne par ailleurs grâce au machine learning, son adoption par de nouveaux utilisateurs lui permettra donc de s’améliorer. On imagine que c’est la raison pour laquelle Skype propose si rapidement une version publique de son projet, quand bien même celui-ci ne propose pas encore des traductions irréprochables.

La première démonstration de la technologie remonte au WPC 2014. L’expérience n’était pas exempte d’erreurs mais le prototype avait quand même permis aux interlocuteurs de comprendre les échanges.

Pour l’heure, la technologie étant réservée à Windows, les utilisateurs de Mac OS X et d’autres systèmes d’exploitation ne pourront pas en profiter.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés