Les nouveaux utilisateurs du FAI anglais Sky auront en journée un web adapté aux enfants de 13 ans. L'option filtre parental est désormais activé par défaut.

Le porno sur le web, c’est entre 4 et 30 % du trafic selon les méthodes de calcul. Oui, cela fait un bel écart statistique, mais c’est assez pour comprendre que la pratique n’est pas marginale. Pour protéger les mineurs de ces contenus qui peuvent apparaître au détour d’une recherche innocente, le fournisseur d’accès à Internet anglais Sky, le deuxième du pays en nombre d’utilisateurs, va tout simplement bloquer le contenu « 18 ans et plus » par défaut pour ses nouveaux clients. Pour ces abonnés, jusqu’à 21 heures, le web sera donc un espace « PG 13 », soit qui convient aux moins de 13 ans.

Après 21 heures en revanche, le filtre installé par défaut passera en configuration nuit et augmentera sa tolérance jusqu’aux contenus « PG 18 », qui conviennent donc aux adultes. En théorie tout du moins, parce que Sky a décidé de jouer les puritains : même après 21 heures, le filtre ne permettra pas d’accéder à des sites pornographiques ou, comme le rappelle très justement Ars Technica, à des sites catalogués comme pornographiques par erreur. Pour cela, il faudra que l’utilisateur aille dans son compte et désactive le filtre à la main.

Quand Sky avait proposé cette option en opt-in, c’est-à-dire en attendant que les utilisateurs l’activent d’eux-mêmes, elle avait fait un flop.

Quand Sky avait proposé cette option en opt-in, c’est-à-dire en attendant que les utilisateurs l’activent d’eux-mêmes, elle avait fait un flop. L’activation par défaut permettra effectivement d’augmenter leurs statistiques et d’écrire un beau rapport de fin d’année sur l’utilité de leur solution, mais elle devrait aussi augmenter les appels au SAV de clients qui ne savent pas pourquoi leur web est une version adaptée aux collégiens en journée et une version censurée en soirée. Le plus intelligent aurait été, peut-être, de suggérer l’activation à la première configuration au lieu de prendre des décisions à la place de l’utilisateur.

Le blocage par défaut sera activé en 2016.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés