Le premier pont imprimé en 3D a été installé en Espagne. Cette œuvre est le fruit d'efforts conjoints entre un institut d'architecture espagnol et plusieurs pionniers de l'imprimerie 3D.

Le premier pont produit par une imprimante 3D se trouve près de Madrid. Réalisé par l’Institut d’architecture avancée de la Catalogne (IAAC), ce pont piéton est situé dans le parc urbain de Castilla-La Mancha à Alcobendas, une petite ville située en périphérie de la capitale espagnole.

L’œuvre architectonique consiste en 8 parties imprimées individuellement et elle mesure 12 m de long et 1,75 m de large. Le pont est composé principalement par du béton renforcé par du polypropylène thermoplastique. Le design de type « paramétrique » mise sur une distribution équilibrée des matériaux pour garantir la solidité de l’ensemble. L’imprimante a ainsi minimisé la quantité de matériaux gaspillés.

Crédits : IAAC

Les designers de l’IAAC se sont inspirés de grands ouvrages d’architectes espagnols, comme par exemple Antoni Gaudi, dont certains se sont spécialisés dans la réalisation de structures « organiques ».

Le projet a abouti grâce à l’apport de plusieurs ingénieurs et architectes. Parmi eux, l’on trouve Enrico Dini, un inventeur italien et un pionnier de l’impression 3D qui a conçu une imprimante, nommée D-Shape, capable de réaliser des bâtiments à deux étages, en intégrant des escaliers, des coupoles et des systèmes de canalisations.

En ce moment, d’autres projets sont en chantier pour imprimer des ponts avec d’autres genre de matériaux, comme par exemple celui d’une entreprise néerlandaise qui vise à réaliser un pont en acier à Amsterdam.

À lire sur Numerama : Imprimer des plâtres en 3D pour mieux guérir les fractures

Partager sur les réseaux sociaux