Une intelligence artificielle vient de battre les quatre meilleurs joueurs mondiaux de poker lors du tournois Texas Hold'em. La machine est parvenue à les surclasser, et ce alors qu'elle disposait d'une information imparfaite.

Une intelligence artificielle qui ridiculise les meilleurs joueurs de poker ? C’est fait. Après vingt jours de matchs, les champions du jeu de cartes Jason Les, Dông Kyl Kim, Daniel McAulay et Jimmy Chou se sont inclinés face à la machine. L’IA Libratus a finalement détrôné les joueurs dans le jeu Texas Hold’em, en mode no limit et un contre un.

Peu après leur top départ le 11 janvier au Rivers Casino de Pittsburgh en Pennsylvanie, les jeux étaient plutôt serrés entre les hommes et l’Intelligence Artificielle. Mais leur stratégie n’a pas tenu, et les quatre meilleurs joueurs mondiaux se sont retrouvés à courir après Libratus pendant les semaines suivantes. Au terme du vingtième jour, soit un total de 120 000 mains, la machine a emporté la victoire avec un gain, évidemment théorique, de 206 061 dollars par jour. Finalement, l’intelligence artificielle a raflé une pile de jetons d’une valeur de 1 766 250 dollars.

« C’est une étape capitale pour l’Intelligence Artificielle. C’est la première fois qu’une IA a été capable de battre les meilleurs joueurs humains au Heads-Up No-Limit Texas Hold’em. De manière générale, cela montre que l’habilité de la meilleure IA à faire des raisonnements stratégiques en ayant une information imparfaite a surpassé celle des meilleurs joueurs humains », s’est réjoui Tuomas Sandholm, créateur de Libratus et professeur à la Carnegie Mellon University.

Car l’élément clé de la réussite de Libratus réside bien dans ces mots : information imparfaite. Il lui faut composer avec la dimension aléatoire des cartes, et pour cela la machine peut compter sur une série d’algorithmes qui la composent. Grâce à eux, Libratus peut interpréter les règles et contraintes d’une situation particulière, et ainsi développer une stratégie pour pallier ce manque d’information. À la différence d’un jeu d’échec ou de go, où le joueur a toutes les informations en main puisqu’il voit le plateau de jeu.

Une étape capitale pour l’intelligence artificielle

Comme annoncé, Libratus a bien réussi à se payer des pros du poker. Sans rancune du côté des participants, qui auront tout de même dû débourser la somme de 200 000 dollars pour pouvoir se frotter à la machine pendant plusieurs jours et nuits. Malgré leurs efforts, l’intelligence artificielle a finalement réussi à battre l’être humain au poker, jeu de hasard et de bluff par excellence.

Partager sur les réseaux sociaux