Une intelligence artificielle conçue par une équipe de l'université Carnegie-Mellon va se frotter à des joueurs professionnels de poker au cours d'un tournoi prévu au mois de janvier. L'enjeu est de taille

La nouvelle a fait le tour du monde au printemps dernier. Pour la toute première fois de l’histoire, une intelligence artificielle parvenait à battre l’un des meilleurs joueurs au jeu de go. Et de quelle manière ! Le résultat fut sans appel : Lee Sedol s’est en effet incliné face à AlphaGo par quatre points à un.

Cette victoire de la machine sur l’homme au jeu de plateau présentant la plus grande variété de coups possibles au monde — au départ, les possibilités s’élèvent à 10170, ce qui représente un défi sans commune mesure pour une IA, car elle doit à chaque fois explorer des milliards et des milliards de combinaisons pour déterminer la meilleure stratégie possible — a évidemment posé la question de savoir s’il existait encore des jeux dans lesquels les champions humains peuvent encore se distinguer.

Goban

En fait, cela dépend de quel genre de jeu on parle. Il se trouve en effet que le go — tout comme les échecs ou les dames par exemple — appartient à la catégorie des jeux de stratégie combinatoire abstrait. En clair, cela veut dire que le hasard n’intervient pas pendant la partie, que tous les éléments sont connus (on sait en permanence ce que fait l’adversaire et inversement) et que le jeu se fait à tour de rôle.

Mais qu’en est-il des jeux où l’information est incomplète et imparfaite ? Une intelligence artificielle est-elle capable de faire aussi bien ? C’est pour le savoir que l’entreprise qui a conçu AlphaGo, DeepMind, a décidé de se tourner vers les jeux de stratégie en temps réel, comme StarCraft II, et de s’intéresser à certains jeux de cartes comme Hearthstone ou Magic.

Les jeux de stratégie nécessitent un haut niveau de capacité stratégique dans un monde à information incomplète

« Les jeux de stratégie nécessitent un haut niveau de capacité stratégique dans un monde à information incomplète […]. Le truc avec le go est que vous pouvez évidemment voir tout ce qui se passe sur le plateau, de sorte que cela rend la tâche légèrement plus facile pour les ordinateurs », expliquait l’an dernier Demis Hassabis, le directeur de DeepMind. Ici, le challenge est tout autre.

C’est donc pour cette raison qu’une équipe d’universitaires de la faculté Carnegie-Mellon, en Pennsylvanie, a mis au point Libratus, une intelligence artificielle censée être tout à fait performante au poker, en particulier dans sa variante Texas hold’em. Selon The Verge, l’IA doit commencer dès la semaine prochaine à affronter des joueurs humains pour tenter de les surclasser.

Poker paris
CC Vincent Bouvier

Les matchs se dérouleront selon les modes no-limit, c’est-à-dire sans restriction maximale de mise ou de relance, et heads-up, en un contre un. Contrairement au go, le poker laisse une place au hasard avec la distribution aléatoire des cartes et ne permet pas d’avoir une information complète et parfaite de la partie. En effet, chaque joueur prend soin de bien cacher son jeu pour ne pas renseigner ses adversaires sur la qualité de sa main.

Le poker est très différent du jeu de go car il fait appel à des mécanismes particuliers au cours d’une partie, comme la chance qui provient de la distribution des cartes, la psychologie avec les enchères et le bluff ou encore les mathématiques pour essayer d’évaluer les probabilités d’avoir une meilleure main que celle des autres.

Une variante difficile du poker

Comme le rappellent nos confrères, une équipe de l’université de l’Alberta avait réussi en 2008 à mettre au point une intelligence artificielle qui est parvenue à surclasser tous les joueurs de poker au Texas hold’em. En 2015, elle a réussi un quasi sans-faute sur une variante du jeu. Mais dans une partie no-limit, la situation est nettement plus complexe pour une IA. Mais ce ne serait qu’une question de temps avant que celle-ci parvienne à dominer les champions du poker.

Les matchs avec Libratus auront lieu à Pittsburgh, au Rivers Casino. L’évènement lui-même débutera le 11 janvier et impliquera notamment quatre des meilleurs joueurs du monde — Daniel McAulay, Jimmy Chou, Dong Kim et Jason Les. Une récompense de 200 000 dollars est prévue. Les parties pourront être regardées en streaming et en direct sur Twitch.

Partager sur les réseaux sociaux