La start-up EnGoPlanet vient d'installer quatre lampadaires écologiques sur une place fréquentée de Las Vegas. Objectif : réduire la pollution et les frais d'entretien de l'éclairage public.

Le futur de l’éclairage public se trouve peut-être à Las Vegas : la start-up EnGoPlanet vient d’y installer quatre lampadaires entièrement alimentés par énergie solaire et cinétique. Ce concept écologique, testé sur la très fréquentée Boulder Plaza, est d’une redoutable simplicité : pendant la journée, une batterie reliée à des panneaux photovoltaïques — installés au-dessus des lampadaires — et à des dalles cinétiques emmagasine un maximum d’énergie pour pouvoir éclairer la place pendant toute la nuit. Le dispositif est aussi utilisé pour alimenter des hotspots WiFi, alimenter les chargeurs USB mis à la disposition du public et faire fonctionner les caméras de sécurité.

Concrètement, les services nocturnes de la Boulder Plaza sont donc assurés gratuitement par la fréquentation des piétons en journée, dont chaque pas sur les dalles cinétiques fonctionne comme une mini-recharge — de 4 ou 8 watts selon la pression exercée. Les employés municipaux peuvent vérifier le niveau de charge du dispositif à tout moment comme assurer un suivi de la qualité de l’air ou du niveau de pollution.

Une réduction écologique et économique

Petar Mirovic, patron d’EnGoPlanet, a bon espoir de voir son dispositif adopté à une large échelle pour lutter contre la pollution : « À l’heure actuelle, l’éclairage public émet 100  millions de tonnes de CO2 par an. […] Le système d’éclairage d’EnGoPlanet va révolutionner la façon dont on éclaire nos rues, en réduisant les émissions de CO2 et les frais d’entretien tout en rendant les villes plus intelligentes. » Reste à savoir si l’initiative lancée cette semaine à Las Vegas — après avoir été annoncée en mars dernier — prouvera son efficacité.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos