La barre des 3 000 jeux vidéo compatibles Linux a été franchie sur Steam. Un espoir pour le gaming sur l'OS open source.

Il y a quatre ans maintenant, Valve annonçait que sa plateforme Steam accueillerait désormais des jeux qui peuvent se lancer sur Linux. Quand l’annonce a été faite, on trouvait 50 jeux compatibles sur Steam : c’était bien, mais clairement pas de quoi rassasier le joueur sur Linux lassé de l’ignoble Tux Racer. Aujourd’hui, en 2017, la barre des 3 000 titres compatibles vient d’être franchie sur la plateforme de Valve. C’est déjà clairement confortable pour profiter d’une ludothèque variée.

Omgubuntu note que la progression des titres compatibles avec Linux est en hausse ces derniers mois : en 5 mois, 1 000 jeux se sont ajoutés au catalogue pour les utilisateurs du système open source. La grande majorité de ces titres sont des jeux indépendants (les excellents comme les médiocres) qui ne viennent pas des gros studios de développement. Si l’on regarde la liste des jeux les plus achetés sur Linux, on note quand même des tas de titres aussi plébiscités que mainstream, développés par des studios de toute taille : Counter-Strike Global Offensive, Hitman, Rocket League, Football Manager 2017 ou encore, Kerbal Space Program ou Warhammer 40k : Dawn of War II, Tomb Raider ou Rust.

Si vous avez suivi les pérégrinations de Valve, vous ne vous étonnerez pas forcément de cette montée en puissance de Linux sur Steam. En effet, Valve a développé son propre système d’exploitation dédié au gaming nommé SteamOS, qui est basé sur Linux. Dès lors, l’apparition de cette plateforme a poussé les éditeurs et développeurs à proposer des versions compatibles des jeux vidéo. Mine de rien, ce mouvement a plus fait pour le jeu sur l’OS open source que n’importe quel effort entrepris depuis l’apparition des premiers noyaux.

Et qui sait, dans quelques années, Linux aura peut-être volé la vedette à Windows qui reste aujourd’hui le système d’exploitation le plus utilisé par les joueurs. Aujourd’hui, les joueurs sous Linux oscillent autour du pourcent symbolique.

Partager sur les réseaux sociaux