Inévitablement, un service de rencontres pour les joueurs de Pokémon Go est apparu. Pokédates utilise la réalité augmentée du jeu pour transformer un simple rendez-vous au Pokéstop en séance de flirt. Pokéflirt.

Avec le succès sans précédent de Pokémon Go, ainsi que son intégration de la réalité augmentée, le jeu mobile a de nombreux atouts pour s’ériger en néo-réseau social. C’est par ailleurs le souhait de John Hanke, le PDG de Niantic a toujours confié vouloir faire des jeux qui donnent aux gens l’occasion de se rencontrer dans la vraie vie. Or si nous observons qu’effectivement certains Pokéstop et autres arènes deviennent de véritables points de rencontre, nous n’avons pas encore vu des joueurs tomber dans les bras de l’amour, au détour d’une chasse au Rattata.

Heureusement pour transformer l’essai entre deux chasseurs de Pokémon, Project Fixup a lancé un service de rencontre en réalité augmentée. Pokédates, le service de la startup, propose à deux joueurs pouvant se plaire de se rencontrer autour d’un pokéstop ou d’une arène. Pour rappel, les pokéstop et les arènes sont des points cartographiés dans le jeu et dans la réalité.

maxresdefault (1)

Ceux qui voudraient s’essayer à ce slow-dating pour amis de Pikachu, il vous faudra habiter aux États-Unis et ensuite remplir le questionnaire de Project Fixup afin de déterminer votre profil de chasseur. Ensuite, quand la startup trouve un(e) partenaire pour votre chasse, elle vous prévient du lieu de rendez-vous, forcément enregistré dans Pokémon Go.

La démarche amusante de la startup peut séduire en fournissant un sujet de discussion (Pokémon) et une activité (Pokémon) aux candidats à l’amour. Pokédates s’assure que ces rencontres peuvent être réellement différentes. Face aux interminables swiping et flirts sans conviction, les Pokédates pourraient bien être une solution pour trouver le Pokéamour.

Le service de dating est jusque-là réalisé par l’équipe de Project Fixup pour un prix de 20 $ par rencontre. Un tarif encore élevé pour un simple site de rencontre. Il faudra peut-être attendre l’apparition d’un PokéTinder.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés