La stratégie de communication de Kanye West lors de la sortie de The Life Of Pablo était à la fois désordonnée et clairement excessive. En prétendant voulant changer le monde, Yee' avait déclaré que son album ne se trouverait jamais ailleurs que sur Tidal... Ce qui est désormais faux.

Pour bien comprendre l’objet du crime, il faut revenir à la sortie numérique sur Tidal de The Life Of Pablo le dernier album du rappeur. Lors de sa sortie, à grand recours de tweets souvent obscures et d’une modestie toute relative, Kanye avait annoncé que « le meilleur album de tous les temps »  ne serait jamais disponible sur Apple Music, ni ailleurs que sur Tidal. Aucune sortie physique, ni téléchargement légal non plus.

Jusque là, c’était quand même curieux, même si l’on sait que Tidal appartient à Jay-Z, un proche de Kanye West. Entre copains, on se dépanne. La technique a même plutôt bien fonctionné. Entre le buzz généré par l’album, l’attente et les bonnes critiques, The Life Of Pablo a renfloué les caisses d’un Tidal encore loin d’avoir la même base d’utilisateurs que Spotify ou Apple Music.

De la sortie de l’album jusqu’au premier avril, il était donc impossible d’écouter légalement le dernier album du rappeur en dehors de Tidal. Et c’est pour cela que Justin Baker-Rhett, comme deux millions d’autres consommateurs selon la plainte qu’il dépose, se serait inscrit sur Tidal. C’est la promesse qu’ils ne pourraient écouter l’album de Kanye West qu’en restant abonné sur Tidal qui auraient convaincu ces millions d’internautes de s’abonner. Mais dès le premier avril, le rappeur a fini par abandonner Tidal et l’album est enfin sorti sur toutes les autres plateformes.

À lire sur Numerama : Kanye West a craqué  : The Life Of Pablo est disponible sur toutes les plateformes

Baker-Rhett lance donc une class action contre le rappeur et contre Tidal, en mettant en avant le tweet de Kanye qui selon la plainte s’apparente à une publicité mensongère. Très agacé par les faux-bonds du rappeur — on aurait pu le prévenir que ça finirait ainsi — Justin Baker-Rhett demande à la fois le remboursement de son abonnement à Tidal mais aussi la fin des pratiques de reconduction d’abonnement après les formules de « premier mois gratuit  ». Même si la class action est encore loin d’être gagnée sur ce point, de nombreux services seraient remis en cause de Spotify jusqu’à Amazon Prime, si les plaignants obtenaient gain de cause.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés